Aventure dans le Northland

Voyage vers la belle région du Northland, origine de l’âme Maori qui se trouve à l’extrémité de l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. On dit que l’été n’y meurt jamais vraiment, les paysages y sont doux et tropicaux, la région est remplie d’une multitude d’espèces végétales et animales mais aussi de spots incontournables : forêts d’arbres millénaires, spots de plongée, dunes de sable à perte de vue ou encore plages étendues sur des kilomètres… On y ressent également la forte culture polynésienne qui nous permet de voyager à travers des histoires et des croyances fabuleuses et mystiques. Étant chargé de légendes et de splendeur, ce petit coin de paradis vaut le détour !

Notre premier stop fût à Bay of Islands (Baie des îles), région qui regroupent 144 îles parsemés, c’est un lieu culturel et patrimoniale important pour la Nouvelle-Zélande, elle a vu arrivée les premiers Européens en 1769 par le capitaine James Cook qui a lui-même nommé la région « Bay of Islands », c’est dans cette même région que le premier enfant entièrement européen est née en Nouvelle-Zélande. La ville de Russell fût la première a possédé un établissement européen sur le sol néo-zélandais dans les années 1800. Les villes principales et historiques sont Russell, Paihia, Waitangi et Kerikeri qui possèdent de nombreuses activités permettant de passer des vacances inoubliables, entre plongée, nage avec les dauphins, croisières et autre nombreuses activités nautiques mais aussi pour les adeptes de randonnée, de nombreuses balades sont disponibles dont une qui vous fera traverser tout le Cap Brett sur plusieurs kilomètres en comptant 1 à 2 jours de marche, et si vous êtes plutôt farniente les hôtels vous offrent de somptueuses piscines avec vue sur l’ocean. Grâce à une erreur de chemin, nous sommes d’abord arrivés sur le petit port d’Opua qui se trouve juste en dessous de la ville de Paihia. Depuis ce port vous pouvez prendre le ferry pour aller rejoindre la ville d’Okiato à seulement 10 minutes en ferry. Nous y avons fait un petit arrêt le temps de quelques photos et de prendre une pause après une longue route depuis Auckland.

Arrivé à Paihia, avec moins de 1900 habitants c’est la destination la plus prisée des touristes grâce à son climat toujours très doux surtout l’été et son panel incroyable d’activités : Autant dans la mer, que sur terre ou dans les airs ! C’est le coeur touristique du Northland, il est d’ailleurs possible depuis Paihia d’effectuer des excursions vers le Cap Reinga, 90 Miles Beach et Giant Te Paki avec des tours tout compris où vous partez en bus pour la journée ! Mais Paihia est aussi le berceau historique de la Nouvelle-Zélande puisque c’est dans cette ville qu’à été signé le traité de Waitangi (ou Te Tiriti o Waitangi en Mârori) : le 6 février 1840, un traité entre les représentants de la couronne britannique et les tribus unies de la Nouvelle-Zélande a été signé pour déclarer le territoire de la Nouvelle-Zélande comme colonie britannique, ce fût donc l’acte de sa fondation en tant que Nation.

N’hésitez pas à aller vous promenez dans la petite galerie marchande de la ville, vous y trouverez de nombreux cafés, restaurants mais aussi quelques backpackers si vous souhaitez y passer la nuit avec un petit budget !

Pour notre pause déjeuner, on a choisi le restaurant « Sauce » qui propose des formules pour composer vos propres pizzas entre $12 et $20 selon votre envie. Une pizza Hawaïenne et deux bières plus tard nous étions comblés !

Pour notre après-midi à Paihia, nous avons décidé de faire une croisière avec Fullers GreatSights, cette compagnie propose 5 croisières différentes mais aussi 4 tours au choix dans la région de Northland. Des offres complètes qui permettent de voir plusieurs facettes de la région ! Nous avons opter pour une croisière de 3 heures à la découverte des dauphins et du Hole in the Rock.

Pour l’anecdote, nous avions payé un supplément pour pouvoir nager avec les dauphins si on avait la chance d’en croiser, mais étant déjà en automne à ce moment là, nous n’avions pas du tout imaginé qu’il ferait aussi froid, même si le beau temps était au rendez-vous, et à quel point la mer serait agitée. Nous avons eu la chance de voir des dauphins mais les conditions ne permettait absolument pas de nager avec eux, heureusement le montant vous est remboursé si vous n’avez pas pu nager avec eux !

Pendant la croisière, nous avons navigué à travers les nombreuses îles qui composent la région, certaines d’entre elles étant privées ou accessible si vous possédez un bateau, vous pouvez donc apercevoir des personnes en train de bronzer sur une île inhabitée, le spectacle est amusant et impressionnant ! Nous sommes finalement arrivés devant ce fameux « Hole in the Rock » qui signifie littéralement : « trou dans la roche », aussi appelé Motu Kōkako en Mâori ou encore Piercy Island il est situé juste en face de l’extrémité nord du Cap Brett. Le trou mesure environ 18 mètres selon la hauteur de la mer, il s’est formé au fil des siècles par le vent et les vagues ce qui en fait l’un des sites les plus naturels de Nouvelle-Zélande. C’est l’île la plus protégée de la région car c’est un lieu sacré pour la culture Mâori.

Selon leur légende, les tribus avaient l’habitude de passer à travers ce trou dans leurs canots avant de partir en guerre car les gouttes d’eau qui tombaient du toit de la grotte leur portaient chance !

Si les courants le permettent le bateau passe à travers le trou mais nous n’avons malheureusement pas eu ce plaisir. Une expérience incroyable est aussi disponible en hélicoptère, pour la modique somme de minimum $400/260€, où vous pouvez vous poser tout en haut de l’île ! Sur le chemin du retour les courants forts ne nous ont pas permis d’apprécier la croisière jusqu’au bout (attention aux âme sensible en mer !), mais par chance et pour bien finir la croisière, nous avons pu naviguer près d’un groupe de dauphins qui sont restés près de notre bateau le temps de quelques minutes. Notre conseil est de faire cette croisière en été pour vraiment l’apprécier entièrement et pour que le prix de ce loisir soit plus rentable !

Pour finir la journée, nous sommes partis vers la ville de Kerikeri où nous avons pu apprécier les magnifiques et impressionnantes Rainbow Falls, les cascades Arc-en-ciel. Un petit chemin de randonnée d’environ 5 minutes depuis le parking nous a permis d’admirer 3 différentes vues des cascades, mais on peut également descendre un autre chemin pour admirer les chutes vu d’en bas et encore mieux, marcher le long de la rivière pour rentrer à l’intérieur de la petite grotte qui se trouve derrière les cascades et y nager l’été. Une très belle promenade à faire !

Nous avons passé la nuit à 30km de Kerikeri, à à peine 30 minutes en voiture au Matauri Bay Holiday Park. C’est Vincent qui a trouvé cette perle en cherchant sur l’application CamperMate que nous utilisons toujours pendant nos voyages, elle nous permet de trouver de super spots où pouvoir dormir avec notre voiture ! La particularité de ce camping est qu’il est situé juste en face de la plage, nous avons donc pu partager un magnifique petit-déjeuner avec nos amis Swyder qui nous avait préparé de délicieux pancakes ! La place de tente (qui permet aussi de garer simplement la voiture) nous a coûté seulement $14 la nuit, parfait pour un petit budget ! Si vous voulez profitez au maximum de ce bel endroit que nous recommandons absolument, des caravanes aménagées en mobile-home et d’autres types d’hébergement sont disponibles ! Les espaces communs (cuisines, douches, toilettes, buanderie) sont très bien aménagés et propres !

Un autre atout du Matauri Bay Holiday Park est son emplacement : un mont est situé au bout de la baie de Matauri et le camping se trouve à ses pieds. Après le petit-déjeuner nous avons fait une balade d’environ 20 minutes jusqu’en haut du mont (nous avons mis plus longtemps car nous nous sommes aventurés par le mauvais chemin ! Un moment très drôle que vous retrouverez sur notre vidéo !) où vous tomberez face à face avec un monument commémoratif du bateau appelé le « Rainbow Warrior », une sombre et tragique histoire dont la France est directement concernée : En juillet 1985, un bateau de l’association Greenpeace cherchait à ralentir les 193 essais nucléaires français que menait alors François Mitterand dans l’atoll de Moruroa, en Polynésie Française. Il envoya les services secrets français pour saboter le bateau en le faisant exploser sur le quai d’Auckland avec deux bombes posées sous la coque. Il n’était pas prévu que l’opération soit un fiasco en provoquant la mort d’un membre de l’équipage encore présent à bord et l’affaire a mit des mois avant que la France, qui honteusement et secrètement démentait alors jusque là, ne soit jugé coupable du seul acte terroriste ayant eu lieu à ce jour en Nouvelle-Zélande. Les deux pays ont alors entretenus de lourdes tensions économiques et politiques durant plusieurs années. La France eu des millions de dollars de dédommagements à payer aussi bien à la Nouvelle-Zélande qu’à Greenpeace. L’épave du Rainbow Warrior sombre actuellement des les eaux qui font face au mont de Matauri Bay et fond la joie des plongeurs qui aiment s’y aventurer. Pour informations, l’archipel de Moruroa, où eu lieu les essais nucléaires il y a plus de 20 ans, menacent à présent de s’effondrer et de provoquer un tsunami car les fondements de ces îles ont étaient fragilisés par les secousses nucléaires. Les géologues en sont sûrs tandis que les États ne se prononcent pas sur le sujet… Pas étonnant que Moruroa signifie en maragévien (une langue polynésienne) : l’île des grands secrets ! Vous pouvez également admirer les îles de Cavalli depuis le mont où encore les deux plages qui entourent la baie de chaque côté, d’où l’on peut plonger, nager ou encore pêcher.

Nous avons ensuite pris la route en direction de l’extrêmité nord, 3 heures de routes remplies de paysages variés qui nous ont impressionné avec un mélange de faune et de flore incroyable où l’on pouvait passer de collines d’herbe verte à un désert de sable jaune blanc sur plusieurs kilomètres ! Des paysages à couper le souffle où l’on semble perdu sans savoir réellement où l’on se trouve.

Nous sommes finalement arrivés au fameux Cap Reinga pour y passer quelques heures jusqu’à la tombée de la nuit, une expérience magique dans un endroit si paisible mais aussi avec une force mystique qui arrive à émouvoir, il faut prendre le temps de se poser le temps de quelques minutes, quelques heures et prendre une pause dans sa vie pour juste admirer la beauté du paysage. Une mer et un océan qui se rejoignent juste sous nos yeux pour former d’immenses vagues, à l’infini !

Le Cap Reinga, aussi appelé “Te Rerenga Wairua” en Maori, est pour la culture Mâori un endroit crucial lors d’un décès, en effet la légende raconte que les âmes des morts voyageraient jusqu’au cap avant de rejoindre l’au-delà en utilisant le “Te Ara Wairua”, le chemin des esprits. Une fois au cap Reinga ils quitteraient la terre des vivants en sautant d’un arbre vieux de 800 ans appelé “Pohutukawa”, puis ils se tourneraient une dernière fois pour regarder le pays depuis Three Kings Islands avant de rejoindre “Hawaiki”, l’au delà.

Même si il est l’endroit le plus visité de l’extrémité nord, avec plus de 1300 visiteurs par jour en été, ce n’est pas pour autant le point le plus au Nord de la Nouvelle-Zélande comme tout le monde le dit, c’est en fait à North Cape que vous trouverez les Surveille Cliffs, point le plus au nord du pays. Grâce aux panneaux de géolocalisation se trouvant juste devant la phare, peu importe d’où vous venez vous pourrez vous rendre compte à quel point vous êtes loin de chez vous (pour nous en tout cas je pense qu’on ne pouvait pas faire plus loin puisque la France est à l’opposé direct de la Nouvelle-Zélande sur le globe). Nous sommes restés jusqu’au coucher du soleil avant d’aller dormir dans un campement sur une plage  se trouvant à quelques minutes. Nous avons eu la chance d’y aller en automne, hors saison avec à peine quelques personnes présentes, ce fut donc pour nous un vrai moment de sérénité.

Les dunes du Giant Te Paki sont la plus belle représentation de la diversité de la faune et la flore du Northland. En effet, en plein milieu des montagnes et des plages, un désert s’étend sur plusieurs kilomètres, un désert uniquement peuplé de grandes dunes de sables sur lesquelles vous pouvez surfer ! C’est une activité incontournable à faire en famille, en couple ou encore entre amis ! Un moment que nous avons partagé avec nos compagnons de voyages Laura et Xavier, quelques heures de rigolades à essayer de glisser sur nos planches mal adaptées. Petit point intéressant que nous vous conseillons fortement est de louer les planches de sables qui sont directement sur place pour $10 ! À l’entrée des dunes il vous faudra traverser une rivière (oui paysage improbable jusqu’au bout !)

Les dunes se trouvent à 30 minutes de route du Cap Reinga ou à 1h30 de la ville de Katia qui est la ville principale dans cette zone et qui pourtant se trouve à 100km, donc il faut faire le plein d’essence et bien se préparer avant de voyager dans cette région.

Si vous décidez de faire le tour du nord en bus, la plupart des compagnies font un arrêt sur ce lieu. Ces dunes sont incontournables et une simple balade sur ce paysage lunaire vaut vraiment le détour !

Retour sur les routes du Northland, avec une pause déjeuner dans la petite ville de Kataia, où nous ne sommes pas restés longtemps pour continuer et descendre jusqu’à la ville de Waipu, mais sur notre chemin nous avons pu admirer des paysages toujours aussi époustouflants, des petits villages ou encore une petite église inhabitée installé au milieu des champs verdoyants. Pratiquement 4 heures de routes que nous avons fait en prenant notre temps et en faisant des petits arrêts photos quand le coeur nous le disait. Nous avons passés la nuit à The Waipu Hotel, où l’emplacement nous as coûté $15 par personne pour la nuit ! Des douches, cuisines et salles de bains corrects et une bonne soirée à manger autour d’une bonne bouteille de vin qui fût l’occasion pour nous de rencontrer des voyageurs venus d’Australie, Costa Rica et aussi beaucoup des Français !

Nous voulions absolument dormir à Waipu pour y découvrir ses fameuses caves, que l’on appelle Glomworm puisqu’elles sont habités par des vers luisants qui offrent un spectacle magique ! Ces vers ont la particularité de scintiller par un petit point de lumière blanc bleu par attraper les insectes et se nourrir. Cela forme donc un ciel étoilé tout autour de vous dans le noir complet. Il vous faudra un temps d’adaptation lorsque vous éteindrez vos lampes pour les apercevoir et profiter du spectacle féerique qui se dessine sous vos yeux.  Malheureusement nous n’étions pas bien équipé pour l’occasion donc aucune photo du phénomène, mais nous comptons refaire d’autres caves comme celle-ci et cette fois-ci nous serons parés !

Pour découvrir les caves de Waipu, munissez-vous d’une bonne paire de bottes de randonnée, d’un short ou pantalon que vous pouvez salir, et surtout une lampe frontale qui éclaire bien ! La randonnée demande une condition physique car vous devrez grimper des rochers parfois glissants, et être vigilant pour évitez les accidents !

Lorsque vous commencerez l’excursion il fera très frais à l’entré de la cave mais l’air se réchauffe très rapidement surtout si vous poussez l’effort physique. Cette cave s’étend sur 2km et dure environ 1h30. Si vous aimez l’adrénaline et que vous êtes accompagnés ou vous même un habituer des escalades dans les caves, foncés ! Sinon il vous suffira de marcher seulement 10 minutes pour déjà apercevoir le magnifique spectacle des vers luisants, surtout restez dans le noir complet pour bien les voir ! La veille, quand nous étions à notre backpacker, un des habitués du coin nous a conseillé de passer par Waipu Cove, la plage de Waipu connue pour sa magnificence, et en effet elle offre un paysage splendide avec une étendu de sable dont on ne voit pas le bout permettant une belle promenade. Nous avons ensuite pris un déjeuner au Waipu Café Deli, à deux minutes de la plage dans le centre ville juste à côté du musée de Waipu. Une délicieuse petite adresse que nous vous conseillons, ils ont un large choix de sandwichs, brunch, pâtisseries et cafés avec des plats pour les végétariens et vegans ! Une belle manière pour nous de finir notre voyage avant de rentrer à Auckland.

Jusqu’à notre prochaine aventure !

Kite koe,
Carmen & Vincent

One Reply to “Aventure dans le Northland”

  1. Super article, les photos sont superbes !
    On est trop contents de tomber sur votre blog car on va pouvoir articuler avec plus de précision notre itinéraire en van !
    Eclatez-vous ! Vivez ça à fond !
    Et continuez de nous faire rêver ! 🙂

    Arthur & Mathilde

Laisser un commentaire