Maroc : 10 jours sur les routes de l’Atlas.

Le Royaume du Maroc est le pays des mille et une nuits. Pays du désert à perte de vue, de la chaleur orientale, de la bonne cuisine épicée, avec sa population si accueillante, la générosité de son architecture ou encore son histoire si ancienne et imprégnée de tant de culture.


Pendant 10 jours, nous avons parcouru à bord de notre grand van familial une boucle à travers le pays, sur les routes de l’Atlas : en commençant par Marrakech, puis Fès, Merzouga, le désert du Sahara, Ouarzazate et en terminant part Essaouira

C’est un voyage que nous avons fait les yeux fermés sans savoir ce qui était prévu, en faisant confiance aux membres de notre famille qui avait préparé notre voyage avec soin.

Quelques détails pratiques : 

  • Nous sommes partis en octobre 2019. L’aller-retour Paris/Marrakech a coûté 248€ / personne avec la compagnie aérienne Transavia (bagage en soute et bagage à main inclus). Le vol direct dure environ 3h30
  • La monnaie locale est le Dirham Marocain (MAD), 1€ = 10 MAD
  • La température en octobre varie entre 23° à 28° en journée et 10° à 12° la nuit. 
  • Si vous décidez de louer une voiture voici les vitesses maximales: Grandes routes: 100 km/h, Autoroutes: 120 km/h, Ville: 40km/h ou 60km/h.

Attention, la police est très sévère sur la limitation de vitesse alors faites bien attention. Nous avons payé deux contraventions de 15€ chacune en ayant dépassé de moins de 10km/h. Le paiement se fait en espèces directement au moment où la police vous arrête.


Pour optimiser votre découverte de notre voyage, voici un sommaire de notre itinéraire par villes que nous avons visité : 

Marrakech

Marrakech surnommée “la ville rouge” est au pied des montagnes de l’Atlas au centre du Maroc, ce qui est en fait un point de départ idéal pour commencer son voyage jusqu’au désert. Elle est la troisième plus grande ville du pays avec presque un million d’habitants, son surnom vient de la couleur rouge de la plupart de ses bâtiments. Très prisée par de nombreuses célébrités, la ville est aujourd’hui orientée vers le tourisme de luxe tout en gardant son charme authentique grâce à sa médina.

Nous avons passé notre première soirée à Marrakech, avant d’entamer, dès le lendemain, notre voyage vers Fès. Nous avons aussi terminé notre voyage en revenant à Marrakech et en y restant deux jours avant notre retour en France.

Pour les logements nous avons d’abord logé dans un Dar (qui signifie maison) triplex. Dar situé dans une une résidence touristique appelée Al Qaria Asslyahia, elle se trouve en dehors de la médina. Détails par ici.

À notre retour à Marrakech nous avons logé dans un autre Dar en plein coeur de la médina dans le quartier Laarousse. Nous avons été accueillis par Ludo, un hôte parfait qui nous a donné conseils et bons plans pour une meilleure visite de la ville qu’il connait du bout des doigts. Détails par ici.

Nous avons trouvé la plupart de nos logements sur Airbnb ou Booking et tous les prix sont disponibles, vous pouvez vraiment vous loger tout confort pour pas cher, tous nos logements nous ont coûté environ 50€ / nuit pour 6 personnes

Pour un choix plus confortable et luxueux dans Marrakech, optez pour le Riad chez Idra qui vaut vraiment le détour avec un service remarquable. Nous y avons passé quelques heures, le temps de revoir une connaissance de la famille et qui nous a fait goûter ses délicieuses pâtisseries maisons, ainsi que son fameux thé vert à la menthe glacé ! Détails par ici.

Le meilleur moyen de s’imprégner de l’ambiance du Maroc est de commencer sa visite de Marrakech par la médina et la grande place Jemaa El Fna. Il suffit de se perdre à pied dans le labyrinthe des souks pour comprendre l’effervescence de la ville : épices, viandes, tissus, vêtements, souvenirs, vous y trouverez tout ce que vous cherchez !

N’oubliez pas de négocier un peu vos prix, cela fait partie de la culture. 

Pour manger, lancez-vous dans le marché de la place Jemaa El Fna avec ses nombreux stands de street food. Pour à peine quelques euros, vous aurez le droit à un repas de roi : soupe, tajine, couscous, brochettes et pastillas. 

Si vous êtes plutôt du genre restaurant, une petite adresse pas cher et très fréquentée est le Snack Toubkal. Aussi situé sur la place, le service est rapide avec un rapport qualité prix imbattable qui en fait un lieu très convoité des habitués de la ville. Détails par ici.

Pour goûter les merveilles des pâtisseries marocaines, rendez-vous chez Hassan qui se trouve dans la rue Ryad Laarousse. L’accueil est plus que chaleureux et ses produits sont d’un délice absolu comme les Chebakya, ma pâtisserie marocaine favorite ! Détails par ici.

Pour apprécier la place depuis les hauteurs, de nombreux cafés avec terrasse sur les toits sont disponibles. Profitez-en pour terminer votre soirée avec un bon thé à la menthe, tout en observant la ville s’animée et briller de mille feux :  musique, danse, lumières, odeurs, fumées, acrobaties, charmeur de serpents etc. De quoi vous dépayser par sa richesse. Notre meilleure vue sur la place, nous l’avons trouvé au Grand Balcon du Café Glacier !

Juste à côté de la place se trouve la Mosquée de Koutoubia, un incroyable édifice religieux dont l’intérieur est fermé aux visiteurs mais qui n’en est pas moins beau à voir de l’extérieur avec son minaret haut de 77 mètres.

Le marché et les souks ferment aux environs de 22 heures tous les jours, et certaines portes de la médina ferment aussi, il est donc facile de se perdre sans repère pour retrouver son chemin.

N’oubliez pas d’avoir une application avec une carte hors ligne ou demandez votre chemin en échange de quelques dirhams aux locaux.

L’incontournable Hammam : Quoi de mieux en vacances que de prendre soin de soi ? Ce ne sont pas les choix qui manquent au Maroc ! C’est au Hammam de la Rose que nous avons passé une heure à nous faire chouchouter : la formule anti-stress comprend gommage et soin au savon noir, hammam et massage pour 50€/personne. Situé dans les quartiers chic de la médina, le lieu est splendide mais l’expérience ne nous as pas semblé assez typique d’un hammam marocain. Néanmoins c’était vraiment agréable, tous les détails ici.

La découverte de Marrakech ne serait pas complète sans une visite des jardins Majorelle et du musée Yves Saint Laurent. Situés dans le joli quartier touristique et luxueux de Guéliz, les prix sont très élevés pour la nourriture et les souvenirs car il est très fréquenté par les touristes. L’entrée du jardin et du musée revient à 15€/personne ou 17€ si vous ajoutez le musée berbère. C’est l’un des endroits les plus instagrammables de Marrakech, c’est donc sans surprise que malgré la beauté du jardin il y a aussi la frustration d’un endroit très touristiques où il faut attendre constamment pour prendre des photos. 

Le musée d’Yves Saint-Laurent est quant à lui une pure merveille, avec ses modèles les plus connus, des oeuvres de sa vie mais aussi un reportage très bien réalisé de son incroyable parcours. Il est petit mais n’en reste pas moins vraiment intéressant. Plus de détails ici.

Marrakech c’est aussi une vie nocturne moderne et jeune, des boutiques de souvenirs magnifiques, des centres commerciaux de luxe en pleine expansion, une ambiance vibrante et constamment en mouvement qui n’en finit pas de nous surprendre.

Fès

Situé à 540 kilomètres de Marrakech, nous avons mis environ 6 heures pour arriver aux remparts de la Médina de Fès.

Première surprise en arrivant: la médina (le coeur de la ville) se parcourt uniquement à pied et aucun véhicule ne peut se rendre à l’intérieur.

Grâce à l’aide d’un habitant qui nous a vu complètement perdu, nous avons pu nous rendre à notre hôtel sans trop de difficultés (après avoir tourné pendant de très longues minutes d’incompréhension). 

Il faut laisser son véhicule aux portes de la Médina dans un parking surveillé qui nous a coûté 4€/2 nuits. Depuis le parking, un service de bagage est proposé pour les amener jusqu’à votre hôtel car il est IMPOSSIBLE de trouver son chemin dans la médina sans un habitant pour vous guider. Un bagagiste a donc transporté dans sa carriole toutes nos valises et nous a guidé à pied jusqu’à notre Dar, un vrai exploit et un grand merci à lui. Le prix varie selon votre négociation (qu’il vous faut établir avant chaque service) mais sans même avoir à tirer nos valises le chemin était déjà très éprouvant, soyez généreux

Pour le logement, c’est au Dar El Karaweine que nous sommes restés deux jours. À part sa terrasse magnifique à 360° sur les hauteurs de la médina nous n’avons pas vraiment apprécié la qualité et l’hygiène du logement, on ne vous le conseille donc pas !

Après une petite pause à écouter l’appel à la prière sur la terrasse de notre Dar, nous sommes partis à l’aventure pour dîner en essayant de ne pas nous perdre dans le labyrinthe de Fès.

C’est au restaurant La perle de Fès (bon le nombre de jeu de mot possible sur cette ville est bien trop élevé et nous aura bien fait rire, nous avons fini par dire Fez, qui ce dit aussi) que nous avons mangé un bon repas copieux pour 10€/personne. Nous avons pu mangé sur la terrasse du toit rien que pour nous et l’accueil était comme d’habitude vraiment chaleureux ! 

Le meilleur moyen de profiter pleinement de la ville de Fès est de trouver un guide pour la journée entière. C’est grâce au même jeune homme qui nous a sauvé pour arriver jusqu’à notre hôtel que nous avons pu trouvé notre guide officiel parfait : son cousin Mohammed. Au programme une journée complète de visite de la Médina et de ses trésors pour à peine 25€/personne.

La Tannerie Chouara : La tannerie, où le cuir est fabriqué, est la spécialité de la ville. On nous explique tout le processus de création du traitement des peaux à leur coloration pour finalement les transformer en sacs, babouches, manteaux, décorations etc. Le cuir se fait avec de la peau de mouton, chèvre, vache ou chameau. Les colorations se réalisent avec des produits naturels comme le safran par exemple. Tout au long de la visite il est possible d’acheter directement les produits pour soutenir l’entreprise local. L’espace extérieur de la tannerie où se produisent les colorations nous offre un spectacle fascinant de Fès. Plus d’infos par ici.

Attention à l’odeur très TRÈS forte du cuir qui macère, on vous distribue de la menthe à l’entrée à sentir tout le long de la visite pour un peu plus de confort !

Beaucoup de bâtiments de la ville ont été rénovés et appartiennent aujourd’hui au patrimoine de l’UNESCO comme l’ancienne auberge marchande, l’ancienne Université Al Quaraouiyine ou encore la Médersa Bou Inania (ancienne école coranique) que nous avons pu visiter pour 2€/personne

Tout le long des rues, nous découvrons les souks de Fès qui s’étendent sur des kilomètres, avec la particularité d’avoir des têtes d’animaux exposées en avant du stand. Comme par exemple des têtes de chameaux !

Le Royale Medina Spa Bin El Abyad : L’un des spas touristiques les plus beaux de la ville (selon notre guide) où l’on nous a expliqué tout le processus pour un hammam réussi. L’endroit est vraiment très beau, presque intimiste mais nous n’avons pas eu l’occasion de le tester. Pour une formule complète il faudra compter 50€/personne. C’est aussi possible de s’essayer au Hammam public mais renseignez-vous bien sur les conditions. 

Plus d’infos par ici.

La Fibule : C’est un atelier d’artisan décorateur et forgeur de métaux comme le cuivre, l’argent etc. Le propriétaire nous montre la minutie de son travail et le processus de fabrication. On y trouve des plateaux, miroirs, lampes, bijoux et tout autre objets dans le style de l’art arabe magnifiquement réalisé. Si vous souhaitez faire des achats, n’oubliez pas de prévoir du poids dans vos valises car les matières sont lourdes et également un bon petit budget car tout est fait à la main et peut prendre parfois plusieurs mois à réaliser. Plus d’infos ici.

En option vous pouvez visiter le musée du bois pour 2€/personne, on s’y rend surtout pour sa vue panoramique sur la ville. 

Atelier de tissage homme : Il y a aussi des ateliers de tissage femme mais les deux sont séparés. Démonstration impressionnante de la technique de tissage avec la machine à tisser traditionnelle. Les femmes tissent à la main la plupart du temps, sans la machine ! On y trouve des chèches ou tagelmust parfait si vous prévoyez d’aller dans le désert. On nous a d’ailleurs appris comment bien les mettre en turban comme les berbères. 

Une personne non musulmane ne peut se rendre dans les mosquées, mais nous avons malgré tout pu en admirer quelques une depuis l’extérieur. 

Huile d’Argan et épices : C’est le moment idéal si vous voulez vous en procurer sans passer par Amazon ! La petite boutique nous montre d’abord le processus d’extraction de l’huile qui est fait sur place à la main, puis toutes les gammes de produits et tailles disponibles. C’est dans cette boutique que nous avons le plus craqué à nous acheter des bouteilles d’huile d’Argan naturelle que j’utilise encore dans mes cheveux tous les jours, un vrai bonheur ! Il y a également toutes sortes d’épices pour cuisiner dont le ras el-hanout qui est utilisé dans beaucoup de plats marocains. 

Fès Jdid et le Mellah : Fès Jdid est le quartier du roi où se trouve le palais, le quartier des serviteurs et l’ancien quartier juif. Le Mellah est le plus ancien quartier juif du Maroc établi en 1438 lorsque musulman et juif partageaient la médina. C’est aujourd’hui l’un des quartiers les plus chics de la ville avec des Ryad luxueux et un calme qui diffère du centre de la médina. La fin de la visite se termine dans ces beaux quartiers, où Mohammed en profite pour nous montrer le projet de son futur Ryad qu’il construit en famille pour en faire une maison d’hôte. Une vraie merveille qu’il a du ouvrir depuis notre visite et qui est parfait pour se loger pendant un séjour à Fès

Sur les conseils de Mohammed, nous avons continué de nous promener en passant dans les jardins botaniques à côté du Palais Royal, pour revenir vers la Médina par la porte Bab Boujloud aussi appelée Porte Bleue.

C’est au pied de la porte que nous avons déjeuné dans les hauteurs de la Médina au restaurant Jawharat, c’est si agréable d’admirer la ville depuis les terrasses des restaurants. La nourriture de notre snack n’était pas incroyable mais l’emplacement est parfait pour une petite pause après 8 heures de visite intensive ! 

Pour terminer la journée, un petit arrêt dans une pâtisserie s’impose. Nous achetons de quoi bien se faire plaisir pour à peine 8€/le kilo. Nous arrivons à retrouver le chemin de l’hôtel sans nous perdre et c’est une petite fierté que nous célébrons autour d’un dîner tranquille au Dar, sur la terrasse qui surplombe la ville en admirant une dernière fois la Médina.

À quelques kilomètres de la médina de Fès se trouvent les ruines des anciens remparts de la ville qui surplombe la ville et son cimetière magnifique, perché dans la vallée.

La médina de Fès est une expérience urbaine intense et extraordinaire où il faut vivre au rythme des souks. Le mieux est de commencer avec un guide pour connaître l’histoire et les secrets de Fès mais aussi permettre de se rendre dans des coins où l’on aurait peut-être jamais osé s’aventurer. Il faut sortir des rues les plus fréquentées et observer la ville depuis les toits pour ressentir toute la magie du quartier.

Merzouga & le désert du Sahara

La ville de Merzouga est située à environ 475 kilomètres de Fès. Pour la rejoindre il faut compter minimum 7 heures de routes. C’est pourquoi nous avons décidé de prendre notre temps le long de cette route qui parcourt le pays du nord au sud, tout en longeant les magnifiques chaînes de montagnes de l’Atlas marocain. Elles séparent le Maroc de l’Algérie et s’étendent sur 2 500 kilomètres jusqu’en Tunisie. Sur notre chemin, nous sommes passés par des villes comme Ifran, qui culmine dans les hauteurs du Moyen-Atlas et devient une station de ski l’hiver, ou encore Zaida le temps d’une pause déjeuner ou encore Errachidia pour faire le plein d’essence.

Pour notre séjour à Merzouga, c’est au magnifique Dar Mari que nous avons passé la nuit. Un repas fait maison parmi les plus délicieux que l’on est eu durant notre séjour nous attendais à notre arrivée et le petit déjeuner était également vraiment copieux et parfait pour bien commencer la journée. Une belle adresse que nous vous conseillons, pour toutes les infos c’est par ici.

Le propriétaire se fera une joie de vous conseiller et vous réserver les activités du coin.

Il est donc inutile de réserver en avance avec des prix souvent beaucoup plus cher en ligne via des sites de tourismes. Des compagnons rencontrés sur la route nous ont dis qu’ils avaient payé moitié moins cher que nous en le faisant à l’agence au dernier moment.

À quelques kilomètres de la ville, se trouve le site de Dayet Srji. Ce lac saisonnier refait son apparition au printemps et devient l’habitation d’une biodiversité incroyable.

Il tient d’ailleurs son surnom de Lac des Flamands Roses grâce à cette espèce qui s’y installe chaque année.

Le paysage aride à perte de vue ressemble à une peinture pure et délicieuse, comme nous n’étions pas là à la bonne période nous étions seuls au monde dans ce cadre idyllique. Après cette balade, une pause déjeuner chez Mustapha dans le village de Merzouga est l’endroit parfait pour un tajine au boeuf délicieux ! Honnêtement, c’est sûrement le meilleur que nous ayons mangé pendant notre voyage !

Merzouga est surtout connu pour être la porte d’entrée du Erg Chebbi, qui signifie désert de dunes. Ces dunes sont les plus hautes du Maroc et sont un incontournable lors d’un voyage dans le pays.

Ce ne sont pas les options qui manquent pour découvrir ce désert unique. Le temps d’une journée, d’un week-end ou sur plusieurs jours, en 4×4, quad, buggy, VTT, trekking à pied ou à dos de chameau, tout est bon pour profiter pleinement de la beauté du Erg Chebbi

Nous avons choisis l’expérience de la traversée du désert à dos de dromadaire avec une nuit en bivouacs berbères au milieu des dunes.

Nous avons payé environ 60/personne mais si vous réservez sur place, cela vous coûtera moins cher (entre 30 et 40 /personne)

Rendez-vous à 16 heures dans le magnifique Ryad Mohayut pour commencer notre excursion inoubliable.

Si vous souhaitez passer un séjour luxueux, n’hésitez pas à passer la nuit directement dans cet hôtel.

La balade en chameau commence en fin d’après-midi pour que les conditions soient plus agréable car la chaleur peut vite devenir insupportable et dangereuse. Le personnel s’est fait un plaisir de nous aider à mettre nos chèches achetés à Fès. Ils permettent de se protéger du soleil et du sable durant la traversée. 

Une fois installé au dos de nos chameaux, c’est parti pour une heure et demi de balade à travers les dunes du Erg Chebbi.

Pour la petite histoire ce désert est souvent confondu avec le désert du Sahara qui se trouve en fait de l’autre côté de la frontière, en Algérie.

Pendant la balade : Pause photo, moment de sérénité et calme ultime face à ce paysage incroyable, glissades sur des planches de surf, instant suspendu en regardant le soleil se coucher délicatement. 

Une fois arrivée sur le campement, la douleur des fesses se fait sentir et on est bien content de retrouver la terre ferme ! Après s’être installé dans notre bivouac individuel dans un cadre magique, du thé et des gâteaux marocains nous attendent pour finir d’admirer le coucher de soleil. 

Une fois la nuit bien installée, la soirée commence par un somptueux repas préparé par les soins de nos guides berbères. Un repas copieux dans une ambiance chaleureuse, qui se termine par un énorme feux de camp extérieur. Danses et chants berbères se mélangent parfaitement au ciel étoilé. Certains s’entrainent au tam-tam et derbouka, d’autres comptent les étoiles filantes, la nuit est belle et se termine en beauté. 

Réveil aux aurores le lendemain matin pour voir le soleil se lever sur l’incroyable désert. Puis retour à bord de nos chameaux pour une heure et demi de balade retour, avec ce paysage dont on ne se lasse pas dans un silence apaisant et reposant. À notre arrivée au Ryad, un buffet nous attend pour prendre le petit-déjeuner sur l’une des terrasses du magnifique Ryad Mohayut.

Ce sera sans aucun doute notre plus belle expérience et nos plus beaux souvenirs de voyages. Si vous avez l’occasion de voyager au Maroc surtout n’oubliez pas de vous offrir cette expérience unique. Sans compter qu’il y a tellement d’options pour satisfaire les envies de chaque voyageur mais aussi pour tous les budgets !

Ouarzazate

Pour rejoindre la ville de Ouarzazate, située à 370 kilomètres de Merzouga, nous sommes passés par des lieux comme les gorges de Todgha ou encore la vallées de Dadès.

Notre premier arrêt s’est fait au bord de la route dans la ville de Tinghir, avec un point de vue fantastique sur les gorges au loin. Nous en avons profité pour faire notre pause déjeuner à l’authentique café restaurant El Mabrouk. L’endroit est familial et toute la famille est extrêmement chaleureuse, en faisant tout pour vous faire passer un merveilleux moment. Après votre repas vous pouvez également participer à leur spectacle berbère et en profiter pour chanter et danser dans la bonne humeur ! 

Plus d’infos ici. 

Les gorges de Todgha font parti du Haut Atlas marocain. Situés près de la ville de Tinerhir, les parois de ce canyon peuvent atteindre 400 mètres ! Haut lieu touristique de la région, tout a été aménagé pour laisser un accès facile au touriste. Un petit oasis se retrouve sur le chemin des gorges avec encore quelques habitations et une auberge pour loger sur place. Tout le long du chemin, de nombreux vendeurs de souvenirs sont présents. La beauté du spectacle, ce sont ces couleurs ocres qui varient entre ombres et lumières. C’est également un lieu très prisé des grimpeurs avec beaucoup d’itinéraires disponibles pour escalader le canyon.

Les gorges du Dadès sont encore plus incroyables, nous avons pu visiter la ville de Dadès et le début des vallées de Dadès. Mais par manque de temps, nous avons fait demi-tour pour ne pas arriver trop tard à Ouarzazate. Les gorges se trouvent à plus d’une heure de route (très sinueuse) de la ville. Néanmoins si vous avez plus de temps, allez-y!

Ouarzazate ou “La porte du désert” est élevée à 1150 mètres d’altitude, elle est le point de départ de la route des oasis. La ville est composée d’une médina, d’une kasbah mais aussi d’un quartier résidentiel et plus récent où nous avons d’ailleurs trouvé notre Airbnb. Mais Ouarzazate est surtout connu pour être l’un des sites les plus prisés par les réalisateurs du monde entier. Grâce à ses paysages, mais aussi à la qualité de la lumière avec un soleil qui brille en moyenne 300 jours par an!

Notre visite de la région commence par l’Oasis de Fint. Il se trouve à environ 30 minutes de la ville et il faudra traverser des chemins non goudronnés.

En approchant de l’entrée on découvre ce lieu hors du commun : un mélange de verdure luxuriante et tropicale avec des hautes vallées de roches noires comme si elles avaient été brûlées, c’est époustouflant. Dès votre arrivée, des guides vous proposeront de vous faire visiter le lieu pour la journée, mais n’avions pas prévu d’y rester aussi longtemps.

Nous nous sommes simplement baladés à travers la kasbah de Fint. Une atmosphère très étrange de cité abandonnée  est présente, bien qu’il y est encore des habitants la majorité des kasbah sont détruites, on retrouve même des squelettes d’animaux sur notre chemin.

Nous avons passé notre pause déjeuner en plein coeur de la kasbah dans l’auberge La Terrasse des délices qui offre un panorama incroyable sur l’oasis. Il est également possible de profiter de la piscine, ou pour une expérience encore plus belle, de passer la nuit dans l’une de leurs sublimes chambres qu’ils nous ont laissé visiter. Pour plus d’infos c’est ici

Impossible de rester à Ouarzazate sans prendre le temps de visiter l’un de ses fameux studios de cinéma.

C’est au Studio Atlas que nous nous sommes rendus, le plus connu de la région. Pour à peine environ 10 euros par personne, nous avons visité les plateaux où ont été tourné des films et séries comme : Gladiator, La Momie, Games of Thrones, Prince of Persia, Astérix et Obelix, Cléopâtre, ou encore Prison Break (pour n’en citer que quelques un).

Pour une visite plus approfondie des studios de Games of Thrones une option se rajoute, nous avons même croisé des touristes en train de monter sur le cheval de Khaleesi, rien que ça ! (Enfin, ils y ont cru apparemment…) Un parfait attrape touriste pour les cinéphiles !

Notre guide nous a vraiment fait passer un bon moment en nous racontant des anecdotes de stars et secrets de tournages ! C’est la visite la plus drôle et originale que l’on ait faite pendant le voyage. Toutes les infos ici.

Pour le coucher de soleil, nous sommes allés visiter la petite kasbah de Touarirt située à l’entrée de la ville. Elle fait partie du patrimoine national et est un symbole de Ouarzazate. Très ancienne, il faudra se frayer un chemin dans les ruines sans trop se perdre. Sur le chemin du retour nous tombons sur une auberge authentique en plein coeur du village. Tenu par un français, la décoration est vraiment typique et riche. Lieu parfait si vous souhaitez être au coeur de la kasbah.

Pour la soirée, c’est au coeur de la médina que nous avons passé la soirée. Promenade dans l’énorme souk de Ouarzazate puis dîner sur la place principale qui se trouve juste à côté. Les restaurants situés sur la place sont des attrapes touristes, il sont chers et pas très bon, osez plutôt vous aventurer un peu si vous le pouvez juste derrière la place dans des restaurants plus authentique. 

Sur notre chemin retour vers Marrakech depuis Ouarzazate, nous en avons profité pour visiter le Ksar Aït Ben Haddou. Situé dans la vallée de l’Ounila, c’est un passage obligé sur votre route. En arrivant devant, cette cité en haut d’une vallée nous a beaucoup fait penser au Mont Saint-Michel. C’est un bel exemple de l’architecture sud marocain traditionnel, dont certaines constructions datent du XVIIe siècle. Les kasbah surplombent le flanc de colline avec à son sommet un grenier collectif aussi appelé agadir (comme la ville), d’où la vue sur le Haut-Atlas y est impressionnante.

Depuis les années 60, le ksar connait une affluence touristique importante avec son inscription à la Liste du Patrimoine Mondial. De nombreux films y ont aussi été tournés: Laurence d’Arabie, La Momie, Gladiator, Kingdom of Heaven, Babel, Prince of Persia et même un épisode de Game of Thrones ! Pour y accéder, il faut garer sa voiture un peu plus loin puis traversé un magnifique pont qui mène au village. De là de nombreux chemins permettent de monter au sommet mais il ne faut pas s’aventurer n’importe où car les terres sont fragiles. L’ascension dure environ 30 minutes sans compter les nombreuses pauses photos dans ce paysage magique.

Le deuxième point d’arrêt sur le chemin est le col du Tichka, perché à 2260 mètres d’altitudes dans les montagnes du Haut-Atlas. La traversé est beaucoup plus jolie que le point du vue en lui même qui est un simple arrêt à touristes. La vue y est très belle mais les marchands sont très insistants pour essayer de vous faire acheter leurs souvenirs.

Attention si vous voyagez avec votre propre véhicule comme nous, les routes sont vraiment sinueuses mais valent vraiment le coup !

La région de Ourzazate est pleine de vie et de richesse, son succès est vraiment mérité !

Essaouira

Pour nos derniers jours au Maroc, nous sommes partis visité l’incroyable ville portuaire d’Essaouira. Située sur la côte ouest du pays à environ 180 kilomètres de Marrakech, nous sommes partis très tôt le matin pour la visiter le temps d’une journée. Sur la route, nous croisons des arbres à chèvres, on vous laisse découvrir avec ce lien.

Réputée pour ses grandes plages si prisées des surfeurs et pour son air de Saint-Malo marocain, Essaouira est une station balnéaire qui se veut hippie, avec bien-être et détente au programme.

Tout se passe dans la médina, cette forteresse qui donne sur l’Océan Atlantique. On y trouve de nombreux souks avec des produits pour ravir tous les touristes : des vêtements de surfeurs au style hippie, de l’huile d’argan, du miel, de la vaisselle en céramique, des décorations en bois de thuya…

Une fois arrivé jusqu’à la forteresse de la rue Skala, on admire les points de vues de City Walls et Bab Skala qui donnent sur l’océan et sur le port d’Essaouira. L’architecture est très bien conservée et entretenue, elle paraît presque neuve ! Le long des chemins qui suivent l’Océan, des boutiques incrustées dans la forteresse permettent de prendre des petits souvenirs aux artisans locaux.

Tout un chemin expose également de jolies galeries d’arts locales.

Nous avons également visité par hasard une coopérative artisanale de marqueteurs sur bois qui fabriquent ces fameux objets en bois de Thuya, où le gérant nous fait une démonstration de ses plus belles boîtes à secrets en casse-tête chinois. 

Pour la pause déjeuner, c’est sur la place Moulay El Hassan au Café de France (oui le choix facile) que nous avons mangé, j’y ai goûté un tajine aux boulettes de sardines vraiment délicieux même si les prix sont très élevés. Le café se trouve à deux pas du fameux port de pêche d’Essaouira. Si vous le souhaitez, il est possible tous les jours d’aller acheter son poisson fraîchement pêché et de demander aux petites cabanes de restaurant de vous les préparer pour quelques dirhams.

Le port est accessible par la porte de Bab-el-Mechouar, et là, l’odeur du port vous prend aux tripes. On y découvre l’attraction effervescente de la vente de poissons qui est racheté par les marchands aux pêcheurs plus tôt le matin. Des poissons de toutes sortes sont disposés : murènes tigres, petits requins…

Une fois l’odeur passée, nous continuons la balade vers la plage de Tagharte, c’est là que nous avons vraiment pris le temps d’apprécier l’atmosphère de la ville et son bien-être.

Sur le retour, petit passage devant l’horloge d’Essaouira et pause goûter avec une crêpe au Amlou, qui est un mélange d’huile d’argon, d’amande et de miel. La douceur parfaite pour bien terminer la journée. 

La ville d’Essaouira est vraiment idéale pour y passer plusieurs jours de farniente, de sport si vous aimez le surf ou tout simplement si vous souhaitez avoir la mer à deux pas et profiter d’un cadre artistique et chaleureux. 

Toutes ces villes du Maroc nous ont offert un aperçu grandiose des paysages variés du pays et nous donnent tout simplement envie d’y retourner ! Ce pays est plein de surprises, de beautés et de richesses. 

L’Afrique est un incroyable continent peuplé par pas moins de 54 pays, c’est un trésor que nous avons hâte de découvrir encore plus !

Iilaa Alliqa, 

Carmen & Vincent. 

Laisser un commentaire