Rarotonga, un séjour au paradis

Depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande, une de nos envies était d’aller voyager parmi les nombreuses îles qui nous entourent : la Nouvelle-Calédonie dont on entend que du bien, l’île Samoa, les îles Fidji que Carmen a déjà eu la chance de découvrir ou encore les îles Cook.

Notre choix s’est fait par hasard grâce à une offre de la compagnie aérienne low cost de Nouvelle-Zélande Jetstar sur leurs vols Auckland-Rarotonga. Rarotonga étant l’île principale des îles Cook. On s’est précipité sur l’occasion et nous avons décidé d’aller y passer un séjour de 4 jours. La particularité de cette île, qui ne nous a pas facilité la tâche pour choisir nos vols, est qu’elle se trouve à seulement 4h d’avion d’Auckland pour 22h de décalage horaire car l’île se trouve sur un tout autre fuseau horaire. Un avantage comme un inconvénient puisque nous sommes partis un samedi après-midi pour arriver le vendredi soir, ce qui nous a permis de profiter d’une soirée de plus mais nous sommes repartis un mardi matin pour arriver le mercredi matin suivant, ce qui nous a fait perdre une journée entière ! Surtout n’oubliez pas lorsque vous réserver des hôtels de prendre en compte cette différence !

Pour notre première journée, direction le centre ville qui se trouve à Avarua pour y découvrir le fameux marché Punanga Nui Market qui a lieu tous les Samedis matin. C’est un grand marché touristique où vous y trouverez des paréos typiques, colliers ou couronnes de fleurs, souvenirs Maoris mais aussi énormément de stand de nourritures et produits locaux comme des fruits, légumes ou épices. Si vous n’avez pas le temps ou l’occasion d’aller dans un marché, vous pourrez toujours trouver votre bonheur dans les boutiques de souvenirs.

Après le marché, nous sommes partis à l’aventure et avons fait une randonnée appelée Te Rua Manga en Maori.

Aussi appelée The Needles ou Cross-Island Track puisque cette randonnée traverse l’île du nord au sud.

Plusieurs choix sont possibles : commencer la randonnée depuis la cascade de Papua pour monter jusqu’à la pointe puis redescendre ou continuer après la pointe pour arriver au nord de l’île où se trouve le centre ville d’Avarua. Autrement et comme nous l’avons fait, commencer par Avarua en empruntant le chemin d’Avatiu pour monter jusqu’à la pointe puis redescendre jusqu’à la cascade qui se trouvait plus proche de notre backpacker dans le sud à Vaimaanga Tapere. Cette randonnée a été pour nous la première à être aussi intense, nous avons mis 4 heures pour tout traverser. Elle fût vraiment dure et éprouvante car nous étions mal préparé, le matin même il y avait eu des pluies torrentielles et nous n’avions pas imaginé à quel point ça avait transformé le chemin de la randonnée… La montée jusqu’à l’aiguille à été dure mais l’on a réussi à l’apprécier, on a pu traverser des chemins vraiment étroits et plutôt dangereux, entendre des bruits d’animaux inconnus, assez excitant quand on aime l’aventure ! Lorsque vous arrivez tout en haut de la randonnée jusqu’au rocher de l’aiguille, vous pouvez continuer l’aventure (Vincent l’a fait seul, il faut vraiment être très vigilant) en escaladant le rocher et en allant à sa pointe aidé par des cordes en métal accrochées tout le long le vide à ses pieds, Découvrez les images de cette randonnée sur notre vidéo de Rarotonga ici. Après avoir apprécié ce moment fort en sensations, la descente des montagnes fût atroce… Tous les chemins étaient presque effacés par la pluie, nous avons même eu peur de se perdre à plusieurs reprises, les descentes étaient tellement pentues que l’on devait se laisser glisser par terre, nos habits ont finit remplis de terre et nous avons traversé des rivières où les rochers étaient remplis de centipédes. (Carmen s’est fait mordre par l’un d’eux dont la piqûre a été désagréablement chaude pendant plusieurs heures)

Pour la petite anecdote, une fois en haut près des rochers de l’aiguille, Carmen a commencé à se faire poursuivre par des poules sauvages (très répandues sur l’île) qui avait du sentir les gateaux dans notre sac et qui ne l’a pas lâché au point qu’elle a fait une énorme chute en essayant de les repousser, une chute qui aurait pu être très dangereuse puisqu’elle s’est produite sur un rocher mais Carmen s’en est finalement sortie avec un énorme hématome sur la fesse pour quelques jours et un souvenir hilarant ! Les poules nous ont suivi pendant un long moment sur le chemin du retour, alors nous avons fini par partager avec elles nos gâteaux avant de prendre la fuite !

Après cet intense périple, nous sommes finalement arrivés devant la cascade de Papua qui nous a déçue (elle ne vaut pas le détour mais c’était peut-être la fatigue qui parlait !) avant d’arriver sur la route principale et pouvoir rentrer à notre backpacker. Il nous a fallu marcher encore quelques kilomètres avec toujours de très beaux paysages, nous avons vu des arbres incroyablement grands, de grands bâtiments abandonnés et toutes sortes d’animaux sur notre chemin comme des cochons, chèvres ou chiens, la plupart étant sauvages donc évitez de les toucher. Une fois sur la route, épuisé par la randonnée nous avons fait du stop pour pouvoir rentrer à notre backpacker, vous pouvez facilement en faire sur cette île car les habitants comme les touristes vous prendront toujours avec plaisir !

Pour finir la journée en beauté et se remettre de nos émotions nous sommes allés diner à l’hôtel Castaway Resort, qui a son propre restaurant appelé le Crusoe et qui propose chaque soir une spécialité différente à des prix raisonnables, pour nous le samedi, c’était Curry ! Accompagnés d’une bouteille de vin et de cocktails glacés pour le dessert, nos plats étaient délicieux ! On s’est également fait un petit plaisir en essayant un cigare local que vous pouvez trouvez à la carte. Bien sûr le restaurant se trouve directement sur la plage et cela nous a permis de passer une merveilleuse soirée face à la mer pour fêter nos 5 ans ensemble !

Pour notre deuxième journée, nous avons fait une croisière pendant une bonne partie de la journée avec Koka Lagoon Cruise. Ils viennent vous chercher directement à votre hôtel, c’est donc à 10h que nous avons embarqué pour aller vers le lagon de Muri. Le personnel du Koka Lagoon est incroyablement joyeux, agréable et généreux. Nous avons été invité à embarquer sur leur bateau en musique pour bien commencer la journée. Le bateau étant doté de vitres transparente au sol, cela vous permet de voir ce qui se passe dans les eaux turquoises de Muri. Au programme de cette croisière : plongée avec masque, tuba et palmes où l’on vous explique la variété des poissons et des vieux coquillages auquels les habitants de l’île tiennent beaucoup et qu’ils protègent grâce à une partie des fonds gagnés lors des croisières. Ensuite vous avez le droit à de la plongée libre pendant quelques minutes avant de remonter à bord en direction de l’île d’Oneroa, petit paradis sur terre, où nous avons pu nager, bronzer et nous détendre le temps que l’équipage nous prépare un délicieux festin local et varié dont vous pouvez vous resservir autant de fois qu’il le faut ! Après le repas, place au spectacle ! On a pu voir le chef de l’équipage monter tout en haut d’un cocotier, pour ensuite nous expliquer avec humour et de nombreuses démonstrations, l’histoire et toutes les fonctions de la noix de coco, ce fût très drôle et nous avons appris pleins d’anecdotes ! Après le spectacle et encore du temps sur l’île pour en profiter, retour sur la plage de Muri tout en musique avec des souvenirs pleins la tête.

Après la croisière, nous sommes restés sur la plage de Muri qui a été notre plage préférée. Vincent est allé explorer les fonds marins jusqu’à l’île de Motutapu pendant que Carmen est resté bronzer et nager sur la plage de Muri. Arrivé à l’heure de l’apéro on décide de profiter de l’Happy Hour des hôtels pour aller se boire des cocktails au Pacific Resort. Après le magnifique couché de soleil sur la plage, nous décidons d’aller prendre notre dîner au marché de nuit de Muri : le Muri Night Market qui a lieu le mardi, mercredi, jeudi et dimanche de 17 à 20h. Nous avons pris des plats cuisinés à la noix de coco ainsi qu’un délicieux gâteau fait maison ! Les bus ne circulant pas le dimanche sur l’île, il est donc très compliqué de se déplacer c’est pourquoi nous sommes à nouveau rentrés en stop.

Pour notre dernier jour, nous sommes partis à la découverte des magnifiques plages de l’île. La plage qui se trouve en face de notre backpacker est magnifique. Nous logions au Backpackers International à un prix bas pour un confort minimal qui nous était suffisant ! (Les bémols : des insectes qui grouillent partout même dans la douche, aucun climatiseur juste un ventilateur n’étant pas du tout efficace, la forte odeur de poussière dans les chambres et les draps, les fenêtres trop anciennes pour se fermer avec des coqs sauvages qui vivent juste derrière et qui chantent avant même l’aube jusqu’à midi…) Ensuite, nous avons pris le bus qui partait de la plage de notre backpacker pour s’arrêter un peu avant la plage des Black Rocks et marcher jusqu’à celle-ci. Pour info le bus passe une fois par heure, le temps de faire le tour entier de l’île et vous dépose aux arrêts qui se trouvent tout le long de la route principale, vous payez 5$ pour l’aller / 8$ pour l’aller-retour.

Nous avons ensuite passé l’après-midi sur la plage des Black Rocks, paysage surprenant de rochers de calcaire noirs dans l’eau turquoise et transparente. Derrière ces Black Rocks, on découvre une plage sur plusieurs kilomètres où nous sommes restés nager et bronzer avant de repartir vers la ville pour se préparer à notre dernière nuit sur l’île. Un très bon moment de farniente passé sur cette plage en compagnie d’amis rencontrés au Backpacker.

Nous avons fini ce voyage par une soirée animée dans un bus appelé le Rehab Party Bus : il vient vous chercher à votre hôtel, fait d’abord la tournée des bars de Rarotonga, vous emmène dans une boîte de nuit au centre-ville et vous ramène à votre hôtel, tout ça pour 20$. Nous avons partagé ce moment avec tous les amis que nous avions rencontrés au backpacker, ce fut un moment inoubliable, une expérience très drôle à faire si vous aimez danser et faire la fête ! C’est avec regret que nous sommes repartis très tôt mardi matin après avoir dormi seulement deux heures, avec le sentiment d’un voyage trop court mais dont nous avons profité au maximum.

Rarotonga est une magnifique destination, c’est une île sauvage où le temps est suspendu et où les rencontres et les discussions se font très facilement avec les habitants comme les touristes. Vous êtes sur l’une des plus belles îles du Pacifique… le paradis sur terre.

Kite Koe,
Carmen & Vincent

Laisser un commentaire