Road trip sur la côte est australienne : Les 20 meilleurs spots de Cairns à Sydney.

Notre dernier voyage en Australie s’est déroulé sur la côte est australienne. De Cairns à Sydney où nous avons parcouru 5150 kilomètres à bord de notre van, traversé deux états du Queensland et du New South Wales, visité 44 endroits, le tout en 33 jours. Dans ce nouvel article, nous allons vous présenter les 20 meilleurs spots que nous avons vu sur notre route, en suivant l’itinéraire que nous avons parcouru. De quoi vous inspirer pour un futur road trip à l’australienne !

Cet article est riche en détails et en informations, voici donc un sommaire de ce qu’il vous attend:

CAIRNS & CAPE TRIBULATION

Capitale de la région du Far North Queensland (Le nord lointain en français), Cairns est un passage incontournable de la côte est. Située au pied de la forêt tropicale, la ville est souvent le point de départ des croisières vers la Grande Barrière de Corail qui est à 1h30 en bateau. Cairns est aussi un important port pour la pêche au gros. Le port vit autour de la Marlin Jetty et du Platypus Wharf, qui donne à la ville un cachet plutôt chic. En retrait de zone hôtelière, la cité a conservé une allure de début de XXe siècle via son architecture coloniale. De juillet à septembre, la ville s’anime de nombreuses manifestations culturelles et sportives, dont le fameux Cairns Festival ou le Ironman Cairns.

Un lagon artificiel, gratuit et ouvert tous les jours, a été créé face à la mer afin de pallier l’absence de plages ainsi que d’éviter aux habitants de nager en eaux dangereuses.

The Esplanade, a également été aménagée sur le rivage. La promenade s’étend sur 2 kilomètres, vous y trouverez de nombreuses aires de pique-nique ainsi que des barbecues ouverts jusqu’à 21h.

Les rues de Cairns sont vivantes avec de nombreux magasins, restaurants, bars, et agences de voyages qui vous permettront de réserver vos activités dans la région. Au bout de la ville se trouve un grand centre commercial, Le Cairns Central Shopping Centre où vous trouverez toutes les plus grandes marques de vêtements australiens. Pour un magasin plus typique, rendez-vous à la boutique de Universal Joint au 2A Shields Sreet. Vous y trouverez des Didjeridoos, instrument majeur des aborigènes du pays. Le vendeur se fera un plaisir de vous donner un petit cours gratuit de quelques minutes pour apprendre à en jouer. Il y a également des souvenirs comme des boomerangs décorés d’art aborigène.

La Cairns Art Gallery se trouve dans un bâtiment datant de 1936. Elle propose des expositions d’artistes locaux et nationales, qui retracent l’histoire et l’héritage aborigènes. Il y avait lors de notre visite cinq expositions mélangeant art aborigènes, contemporain, vidéo et une compétition d’artistes amateurs locaux. Leur magasin offre un excellent choix de souvenirs authentiques d’artistes de la région.

Leur site.

La Cathédrale de Saint Monica est une petite église aux vitraux magnifiques qui se trouve au 183 Abbott Street. Conçue par Ian Ferrier et construite de 1967 à 1968, elle a été ajoutée au registre du patrimoine du Queensland le 31 août 1998

Le Little Loco est un café situé à côté du Musée de Cairns. La décoration est pleine de fleurs et les plats sont très bons. Parfait pour un brunch ou une pause déjeuner.

Leur site.

Le Cairns Night Market est un marché de nuit qui a lieu tous les jours de 16h30 à 23h00. Vous y trouverez des stands de nourritures à emporter principalement asiatiques et pas chers. Beaucoup de stands de souvenirs, des bijoux, et des produits locaux. Il se trouve au 54-60 Abbott Street.

N’hésitez pas à aller visiter le Skyrail Rainforest Cableway. Installé en 1995, c’est le premier funiculaire qui permet de découvrir la Rainforest (listée au patrimoine mondial) de manière originale. Prenez de la hauteur, à bord de votre rame, et admirez la vue sur Cairns et sa forêt tropicale.

Leur site.

Après avoir récupéré notre van, c’est en direction de Cape Tribulation que nous avons fait un aller-retour de 140 kilomètres au nord de Cairns.

Cape Tribulation est un des rares endroits où la forêt tropicale descend jusqu’à la mer, à la rencontre des récifs coraux. Cette région abrite plus de 3 000 espèces de plantes. C’est une partie de la côte incroyablement belle et sauvage qui n’était qu’un endroit isolé, peuplé de quelques rares hippies dans les années 1970. Aujourd’hui l’endroit est de plus en plus visité par les touristes. Le 17 juin 1770, l’Endeavour s’échoua sur un récif corallien, contre les mangroves. L’équipage passa sept semaines à terre pour réparer le navire. En souvenir de cette mésaventure, l’endroit prit le nom de Cape Tribulation.

Pour accéder à Cape Tribulation en voiture, il faut emprunter un ferry sur la route qui coûte 24 AU$ par véhicule aller-retour. C’est un petit bateau qui a la capacité d’à peine une dizaine de voiture, la traversée dure moins de 5 minutes. Quelques jours après notre départ, la région a été envahie par des inondations et la traversée a été bloquée pendant plusieurs semaines…

La météo n’était pas favorable durant notre visite, la première nuit violemment pluvieuse et humide à environ 40 degrés dans la voiture a été particulièrement dure. Il y a tout de même de belles promenades à faire sur les plages désertes et dans les forêts tropicales. Le camping sauvage est interdit car la région peut être dangereuse. Nous avons donc dormi dans notre van au PK’s Jungle Village, tout est disponible sur place : Bar, restaurant, tables de pique-nique, piscine, grande terrasse avec télé & beaucoup d’animaux sauvages autour de nous. Paons, chauves souris, grenouilles, araignées… Il y aurait même des crocodiles qui rodent pas loin. Vincent s’est endormit en plein air (malgré les bruits douteux des espèces aux alentours) à cause de la chaleur insupportable de la région en janvier. C’est un gardien qui est venu le réveiller pour lui dire de retourner dans notre van car il est fort dangereux de rester endormi seul en plein air.

Leur site.

PARONELLA PARK

Paronella Park est un lieu atypique à voir absolument dans le Queensland. Situé à 120 kilomètres au sud de Cairns dans la ville de Mena Creek, ce parc vous emmène hors du temps. Construit par José Paronella en 1929, il ouvre officiellement sa demeure en 1935. Ce château inspiré des châteaux espagnols, est entouré de somptueux jardins constitués de plus de 7000 arbres. L’endroit est composé d’un pavillon, des jardins, d’un théâtre, de courts de tennis, d’une salle de bal et de chutes d’eau, les Theresa Falls (nommées d’après le nom de sa fille). Le parc est un véritable paradis, mélange de manoir hanté et de conte féérique, un havre de paix qui fut entièrement construit et aménagé par l’espagnol.

Le domaine a subit de nombreux ravages depuis sa création : inondations, cyclones et incendies. C’est en 1993 que Mark and Judy Evans (les actuels propriétaires) rachètent le parc et mettent en place un plan pour le rénover. Ils considèrent ce lieu comme une œuvre d’art à reconstruire et à préserver. Après des années de travail, le site retrouve sa beauté et est récompensé pour sa démarche éco-touristique. C’est aujourd’hui un lieu qui vous marque par ses ruines au charme envoûtant, par ses parties préservées encore debout, par ses jardins exotiques et par son immense cascade. On se promène avec émerveillement, on se laisse enchanter par le romantisme et la magie de ce ‘’wonderland’’ en plein coeur de la nature.

La visite du site coûte 47 AU$ par adulte, il comprend : The Dream Continues Tour, une visite guidée de 45 minutes dans tout le domaine, pendant laquelle on vous raconte l’histoire de José Paronella et de son parc. The Darkness Falls Tour, une visite guidée d’une heure lorsqu’il fait nuit, permettant de découvrir les secrets et la faune nocturne des lieux, départ unique à 18h20. Pendant les nocturnes, vous admirerez le spectacle son et lumière projeté sur les façades. La promenade botanique pour découvrir le parc par vous-mêmes (une carte et un livret sont fournis). Une nuit dans le camping du site, en place libre ou en cabine équipée.

Nous sommes tombés par hasard sur ce lieu fabuleux, en cherchant un endroit où dormir pour la nuit. C’est pourtant l’un des endroits les plus beaux que l’on ai vu durant notre roadtrip, c’est pour cette raison que c’est NOTRE COUP DE COEUR, et que nous vous conseillons de faire absolument si vous êtes dans la région.

Leur site.

WALLAMAN FALLS

La cascade de Wallaman Falls se situe dans le parc national de Girringun à 195 kilomètres au sud de Paronella Park À Ingham, dans la région de Hinchinbrook. Elle est la cascade la plus haute du pays. L’eau de la Stony Creek qui en découle plonge à 268 mètres, la profondeur de la piscine qui se trouve sous les chutes est de 20 mètres et son niveau au dessus de la mer est de 540 mètres… Rien que ça ! 

Entouré par la forêt tropicale, la cascade se retrouve souvent perdue dans des nuages de brume qui forment des arcs-en-ciel. 

Admirez d’abord les Wallaman Falls depuis le belvédère principal, puis dirigez-vous vers le deuxième belvédère avec sa vue imprenable sur les gorges et la vallée de la rivière Herbert. Ensuite, descendez le sentier de randonnée qui emmène en bas des chutes à travers la forêt tropicale. Comptez environ deux heures de marche et une bonne condition physique puisque le chemin ne fait que descendre à l’aller et monter au retour. Une fois en bas, admirez le spectacle des chutes d’eau qui plongent en plein milieu des gorges.

TOWNSVILLE & MAGNETIC ISLAND

Townsville, plus peuplée que ses voisines avec ses 180 000 habitants, est pourtant moins touristique que Cairns ou Airlie Beach. Son économie est basée sur l’export des ressources agricoles du Centre Queensland et des minerais de Mount Isa et Cloncurry. La ville possède ses propres raffineries de nickel, zinc et cuivre. Townsville remplit un important rôle administratif dans la région du Nord Queensland et compte une université, une base militaire et le siège du Great Barrier Reef Marine Authority. The Strand est une promenade aménagée sur 2,5 kilomètres avec piscine, cafés, restaurants, parcs. Flinders Street abrite des bâtiments anciens et foule de restaurants, clubs et bars. D’ici, vous pourrez vous évader le temps d’une croisière sur la Grande Barrière de Corail, pour vous initier au snorkeling et à la plongée.

Une colline de couleur ocre surplombe la ville, la Castle Hill. C’est au sommet de celle-ci que nous sommes allés admirer un lever de soleil sur la ville, avant d’attaquer notre journée. Haute de 286 mètres, elle est accessible en voiture ou à pied via la walking track de 2,9 kilomètres.

Depuis Townsville, un ferry permet de se rendre sur la magnifique île de Magnetic Island. Pour s’y rendre vous pouvez laisser votre voiture au parking du port qui est gratuit pour la journée et 5 AU$ pour la nuit en plus. Comptez 33 AU$ par adulte aller-retour, avec des départs toutes les heures et une traversée qui dure environ 20 à 25 minutes.

Plus d’infos par ici.

Une fois sur île, le meilleur moyen de locomotion est le scooter ou le minimoke, sinon le Magnetic bus parcourt toute l’île. Nous avons opté pour le scooter, de nombreuses agences existent et nous avons choisis Road Runner Scoot Hire : 55 AU$ pour un scooter à deux pendant toute la journée. L’agence se trouve à 15 minutes à pied depuis le ferry ou vous pouvez les appeler pour qu’ils vous récupèrent à Nelly Bay. Attention à vérifier que votre permis vous autorise à louer ces scooters.

Leur site.

Pour la petite histoire, le nom de l’île provient de l’apparent effet “magnétique” qu’elle eut sur le compas des navires du Capitaine Cook lorsque celui-ci passa près de l’île, au cours de sa navigation le long de la côte est de l’Australie en 1770. Depuis lors, des gens ont exploré l’île à l’aide de divers instruments afin de découvrir ce qui pouvait en être la cause, mais rien n’a été découvert.

Premier stop à Horseshoe Bay qui est le lieu le plus vivant de Magnetic Island et propose catamaran, canoë, jet-ski, etc. C’est la plus grande baie de l’île et elle comprend de nombreux cafés et restaurants au bord de la plage, On peut également se baigner dans les piscines d’eau de mer sécurisées. Nous y avons pris un petit-déjeuner au Cafe Nourish, délicieux !

Depuis Horseshoe Bay, une randonnée permet de rejoindre Radical Bay. Comptez environ 1 heure aller-retour avec beaucoup de montée et descente dans les montagnes remplies de pierres. Tout au bout de la plage se trouve un piano abandonné. On en a profité pour se rafraichir et se reposer après la marche éprouvante pour y arriver. Si vous souhaitez éviter de marcher autant, il faut alors plutôt privilégier de louer un 4×4 qui vous permettra d’accéder plus facilement à de nombreux points de vues sur l’île. 

Alma Bay est une autre baie de l’île où vous pouvez vous baigner et grimper sur les rochers qui longent la plage. Il y a aussi des tables de pique-nique et des jeux pour enfants. 

Picnic Bay a été notre dernier stop de cette journée découverte de l’île, Au bout de sa jetée, admirez au loin la vue sur Townsville. Une piscine spéciale est aménagée pour permettre la baignade à tous durant les mois d’été. Des aires de pique-nique et un golf sont aussi présents sur la baie. 

Pleins d’autres points de vues et plages sont à découvrir sur l’île, passez deux jours sur l’île vous permettra d’en voir un peu plus, et la vie sur place est tellement agréable que l’on a pas envie d’en partir !

WHITSUNDAY ISLANDS

Il est impossible de parler de la côte est sans parler de cette incroyable région. C’est l’étape incontournable des touristes qui se rendent dans le Queensland. Les Whitsundays hébergent plus de 70 îles entre Mackay et Airlie Beach, la Grande Barrière se trouve à environ 60 kilomètres. Ce sont les restes d’une chaîne de montagne qui fut isolée du continent lorsque le niveau de la mer augmenta à la fin de la période glaciaire. C’est aujourd’hui le plus vaste groupement insulaire des côtes australiennes, elles sont pour la plupart inhabitées et sans eau douce.

C’est depuis la ville d’Airlie Beach que nous avons décidé de partir à la découverte de la Barrière de Corail et des îles Whitsunday. Cette petite bourgade est exclusivement tournée vers le tourisme et dédiée à la détente et aux activités aquatiques. Avec une croisière prévue le lendemain de notre arrivée, nous en avons profité pour nous reposer dans la piscine de notre camping tout l’après-midi, pour finir notre journée en allant boire un verre et manger du Beef Jerky et quelques morceaux du crocodiles séchés tels des cacahuètes au Magnums Hotel en plein centre ville.

Pour réserver une journée aux Whitsundays, de nombreuses agences sont disponibles dans les villes de la côte est ou en ligne. Nous avons réservé la nôtre avec Wearetravellers, une agence en ligne très complète. Elle propose toutes les attractions les plus touristiques d’Australie. Pour 345 AU$ par adulte, le site propose une journée découverte avec un programme intégral :  Vol panoramique de 60 minutes, plongée près des coraux en masque et tuba, activité paddle, croisière de 7h30 pour découvrir les différentes îles de l’archipel. Le tour commence à 7h pour revenir à 17h. Le repas du midi ainsi qu’un goûter sont inclus. Pour les plus gros budgets, n’hésitez pas à faire une croisière sur plusieurs jours à bord de bateaux incroyables, c’est l’occasion de profiter encore plus des activités aquatiques et de prendre le temps de découvrir ces archipels.

7h00 : Départ pour notre vol panoramique d’une heure avec la compagnie GSL Aviation. Pendant ce moment unique, nous avons eu la chance de découvrir les beautés de la Barrière de Corail dont le fameux ‘’Heart Reef’’, ce corail en forme de coeur. Nous avons aussi pu admirer cette grande région des Whitsundays et ses nombreuses îles. C’est sans aucun doute vu du ciel que le spectacle est le plus beau.

8h30 : En route pour une journée croisière avec Whitsunday Bullet. On embarque dans notre bateau du jour depuis le port de plaisance d’Abell Point. Notre première virée traverse Pioneer Bay, le Whitsunday Passage et Hook Pass avant d’arriver à Tongue Bay pour une promenade vers le célèbre Hill Inlet Lookout

11h30 : Après avoir passé du temps à admirer les vues spectaculaires, direction Whitehaven Beach. La plage est composée de sable de silice blanc pur à 98%, avec une eau cristalline et un soleil tropical. Nous avons fait notre pause déjeuner sur place, pour ensuite avoir environ deux heures de temps libre à faire du paddle, prendre des photos et bronzer bien sûr ! La baignade est conseillée uniquement en combinaison à cause des méduses qui envahissent les eaux. Il y a beaucoup de touristes venant de différentes agences qui sont présents en même temps, elles s’organisent néanmoins entre elles pour décaler les horaires et faire en sorte que l’on ne soit pas trop les un sur les autres. Nous avions effectivement trouvé qu’il y avait pas mal de monde à notre arrivée et que cela n’était pas vraiment un tourisme naturel. Grâce à leur organisation nous avons pu quand même profiter tranquillement.

14h00 : Ensuite, en fonction de la marée et des conditions météorologiques, direction l’île Hook ou l’île Border pour une promenade en plongée avec masque et tuba pour observer la vie marine. Une activité agréable d’environ 20-30 minutes dans un cadre magnifique.

Malheureusement c’est le meilleur moyen pour se rendre compte de la dégradation des coraux qui n’ont plus vraiment de couleurs… L’eau a beau être d’un bleu turquoise alléchant et paradisiaque, nous pensons n’avoir vu qu’à peine 10% de coraux un peu plus colorés que tous les autres, le temps de notre plongée dans ce secteur…

16h00 : La journée se termine tranquillement avec le coucher de soleil qui se dessine derrière nous sur le chemin retour en bateau.

CAPE HILLSBOROUGH

Le parc national de Cape Hillsborough s’est créé par une activité volcanique, les collines qui l’habitent sont couvertes d’une forêt tropicale. Situé à 58 kilomètres au nord de Mackay, le parc abrite de nombreux papillons, oiseaux, kangourous et tortues.

Le meilleur moment pour observer des wallabies sortant sur la plage est au lever du soleil. Un moment unique et magique qui a lieu tous les matins sur cette plage, il est même préférable d’arriver juste avant les premiers rayons du soleil. N’oubliez pas de respecter les wallabies et son environnement. Cette plage était vraiment magnifique et sauvage lorsque nous y sommes allés et ne nécessite pas que l’homme y laisse ses traces. Des photos à plusieurs mètres de ces animaux seront suffisantes pour faire craquer !

Après ce doux moment, petit stop dans la ville de Mackay pour un petit déjeuner au Coco Cubano. Une adresse que l’on vous conseille sans hésiter grâce à sa décoration cubaine remarquable, qui vous plonge dans un monde latino mais aussi grâce à la qualité de leurs plats savoureux.

LE MONT ETNA & ROCKAMPTON

Le Parc national des grottes du Mont Etna est situé à 26 kilomètres au nord de Rockhampton et à environ trois heures au sud de Mackay. Ses grottes ornées de calcaire abritent plus de 80% de la population reproductrice de petites chauves-souris de l’Australie. Nous sommes partis à la découverte des Capricorn Caves, spectaculaire et unique.

Elles sont accessibles grâce à des visites guidées organisés entre 9h et 16h. Pour 33 AU$ par adulte, un guide vous montre pendant une heure 9 caves en terminant par la Cathedral Cave, une immense grotte dans laquelle l’acoustique égale celle du Sydney Opera House. Des visites spéléologiques sont également possibles pour les plus courageux. De décembre à janvier, les grottes bénéficient de fabuleux effets visuels grâce à la lumière du soleil.

Leur site.

Située sur le tropique du Capricorne, la ville de Rockhampton possède de magnifiques bâtiments anciens, principalement sur Quay Street qui affiche quelques-unes des plus intéressantes façades victoriennes de toute l’Australie

Le Riverstone Tea Room est l’endroit parfait pour un brunch. Le décor victorien est conservé à l’intérieur de ce salon de thé où les plats sont simples et succulents. Une petite boutique d’antiquité se trouve également dans le fond de la salle et rajoute un côté vintage anglais à cet endroit un peu hors du temps.

HERVEY BAY

Hervey Bay est une station balnéaire surtout connue comme le point de départ pour Fraser Island et les sorties en mer pour observer les baleines de juillet à début novembre. La ville est également agrémentée de nombreux festivals tout au long de l’année.

La nuit de notre arrivée, nous avons fait notre premier cinéma des vacances au Big Screen dont la façade rappel celle des vielles salles américaine.

La jetée de Hervey Bay appelée le Uranian Pier est l’une des plus longues d’Australie et s’étend sur près d’un kilomètre dans l’océan. Une promenade emmène jusqu’au bout du ponton et permet d’avoir une belle vue sur la baie. C’est l’un des meilleurs sites de pêche où se retrouvent des personnes de tous âges, idéal pour attraper le merlan qui est l’un des poissons les plus recherchés de la baie. Nous avons eu la chance de voir des raies et des bancs de poissons. 

Pour goûter à des fruits de mer direction le Salt Café. Ce restaurant chic propose un énorme plateau de fruits de mer à partager. Délicieux mais un peu cher pour 65 AU$ le plateau, un vrai plaisir quand même ! Juste à côté du restaurant se trouve une petite boutique de bijoux locale The Ibis Next Door, impossible de ne pas craquer !

Pour le logement, c’est au camping Scarness Beach Front Caravan Park que nous avons passé la nuit pour 15 AU$ l’emplacement non alimenté, parfait pour notre van. L’avantage de ce camping est son accès direct à la plage magnifique et sans dangers contrairement à de nombreux endroits d’Australie. L’équipe de ce camping est très accueillante et propose de réserver directement avec eux une excursion pour Fraser Island, super pratique pour nous qui n’avions encore rien prévu !

À la tombé de la nuit, un spectacle impressionnant a lieu dans la ville, des milliers de chauves souris sortent de leurs arbres ou de leurs grottes pour vivre et chasser. Elle se déplacent toutes en même temps pendant des heures, nous avons été subjugués !

FRASER ISLAND

L’histoire de l’île remonte au début du XIXe siècle, quand le capitaine Fraser échoua son bateau au nord de l’île, en 1836. Des Aborigènes ont alors accueilli les rescapés jusqu’à la venue d’un autre navire. Les arbres de Fraser Island étant exceptionnellement résistants à l’eau, les Australiens transformèrent l’île, dans les années 1860, en un énorme chantier pour bûcherons et déportèrent les Aborigènes dans des missions. Aujourd’hui, l’île n’est plus qu’une destination touristique préservée dans sa splendeur naturelle. D’une longueur de 120 kilomètres sur 15 kilomètres de largeur, Fraser Island est la plus grande île de sable au monde. Depuis 1992, l’île est classée au patrimoine mondial. Sa surface est couverte de végétation, percée par endroits de dunes de sable et de lacs d’eau douce parfaits pour la baignade. Des chevaux sauvages, dingos, reptiles et tortues vivent dans cet incroyable paradis terrestre.

Pour partir à la découverte de l’île, nous avons réservé un tour guidé d’une journée avec Fraser Explorer Tours. Pour 240 AU$ par adulte, ce tour premium un petit plus intimiste comprend : la navette aller-retour depuis n’importe quel logement à Hervey Bay, une visite guidée d’une journée complète en 4×4, un petit déjeuner le matin, un déjeuner à la carte à l’Eurong Beach Resort, un apéro au coucher du soleil, ainsi que les frais d’accès au parc national. 

7h30 : Départ pour River Heads où l’on récupère le ferry qui nous permet de rejoindre Fraser Island en moins d’une heure. Arrivée sur l’île par la Wanggoolba Creek, notre incroyable guide Mitch nous accueille dans son énorme bus 4×4 avec un petit-déjeuner

9h30 : En route à travers l’incroyable forêt tropicale de Fraser Island où le sol n’est composé que de petites dunes de sable. Mitch propose a l’un de nous de monter à l’avant avec lui pour vivre l’expérience de cette traversée de plus près, je saute sur l’occasion et je ne suis pas au bout de mes surprises ! Le trajet en 4×4 est très éprouvant, ça bouge dans tous les sens ! Durant tous les trajets en bus, Mitch nous raconte l’histoire de l’île, sa faune et sa flore de manière passionnante. 

10h30 : Traversée à toute vitesse de la Seventy-Five Mile Beach, une immense plage sans fin où le bus 4×4 danse avec les vagues de la marée montante. Sur notre chemin, nous apercevons des dingos sur la plage. C’est un animal qui peut être dangereux et qu’il vaut mieux éviter d’approcher.

11h00 : Premier stop à Eli Creek, balade dans le ruisseau d’eau douce où l’eau est cristalline, transparente et bien fraîche.

12h00 :  Découverte de l’incroyable épave Maheno Shipwreck. Ce grand bateau de croisière s’est échoué pendant un cyclone en 1935. Son cadre et sa coque rouillée en font un parfait paysage photographique que l’on prend plaisir à admirer. 

12h30 : Air Fraser propose de survoler l’île pendant environ 15 à 20 minutes à bord d’un petit avion, pour 80 AU$ supplémentaire par adulte à payer directement sur le moment. Ceux qui ne sont pas intéresser continuent la balade en bus 4×4. C’est l’occasion lorsque l’on ne reste pas longtemps sur l’île de la voir dans son ensemble et d’apercevoir des endroits que l’on ne visitera pas.

13h00 :  Déjeuner dans l’Eurong Beach Resort, qui se trouve aux portes de la plage. Le buffet à volonté est plus intéressant que de commander à la carte. 

14h30 : Balade guidée dans la Wanggoolba Creek pour en apprendre un peu plus sur la végétation de l’île.

15h30 : Baignade dans l’incroyable lac McKenzie. Cet endroit est un pur paradis, son eau est cristalline et son sable est fin et blanc comme nulle part ailleurs. On dit d’ailleurs que le sable a des vertus pour la peau mais également pour rendre l’éclat de vos bijoux. C’est l’endroit le plus beau que l’on ai vu sur cette île. On en profite pour manger un goûter après un chemin très mouvementé qui nous a tous retourné le ventre. 

17h00 :  Retour en ferry avec un apéro sur le bateau tout en profitant du coucher du soleil. 

Cette journée nous a beaucoup intéressé mais nous avons été un peu choqué du tourisme de masse qui a lieu sur cette île pourtant vendue comme vierge et préservée… L’activité principale qui amène les foules est de se promener sur tous types de véhicules 4×4 sur les plages pour avoir des sensations fortes, nous pensons néanmoins que ce n’est pas un système très écologique… Nous ne nous attendions pas à ça et avons réfléchi longuement à l’expérience que nous venions de faire, malheureusement après coup.

Néanmoins je pense quand même que c’est un incontournable du Queensland qu’il faut découvrir. Si le budget vous le permet, des tours sur plusieurs jours sont organisés et tout ce fait dans de vrais petit 4×4. Si vous partez avec plusieurs amis, encore mieux ! Louez un 4×4 tous ensemble et réalisez votre propre itinéraire de l’île, en restant toujours vigilant aux animaux sauvages présents partout sur l’île et en essayant d’être le plus respectueux de la nature.

NOOSA HEADS

Noosa Heads est une station balnéaire hippie chic, avec de jolies petites maisons et un grand nombre d’hôtels éparpillés le long de la mer. Elle est la Mecque des surfeurs depuis les sixties. C’est un lieu de vacances idéal, avec ses belles plages et son parc national au cap de Noosa Heads. On a le choix entre une virée en kayak, du lèche-vitrine sur Hastings Street ou une promenade à cheval ou à chameau sur la plage. Noosa est un réel havre de paix, aux beautés charmantes et activités variées.

Les jardins botaniques de Noosa Heads sont aux portes de la ville près de Cooroy, sur les rives du lac MacDonald. Le parc comprend 8 hectares d’espèces végétales indigènes et exotiques. Il y a un amphithéâtre magnifique au style grec placé en plein milieu du parc d’où l’on aperçoit le lac MacDonald. Différents circuits sont possibles, celui qui fait le tour du parc dure moins d’une heure.

À quelques kilomètres des jardins, se trouve le Mont Tinbeerwah. Situé dans le parc national de Tewantin, il faut emprunter un chemin en ascension qui dure environ trente minutes depuis le parking, pour atteindre son sommet. Une fois là-haut la vue sur la région de Noosa est incroyable, parfait en coucher de soleil. Il est également possible de faire de l’escalade pour les plus aventureux.

Pour se baigner au centre de Noosa Heads, la plage de Sandy Cove est idéal. De nombreux bancs de sables se forment en marée basse et permettent de se balader au milieu de l’Océan. 

Le Laguna Lookout abrite un magnifique panorama de la ville et est facilement accessible en voiture.

Le parc national de Noosa est niché aux portes de la ville, il est très populaire grâce à ses paysages pittoresques parmi les plus beaux du Queensland. C’est un trésor que l’on peut parcourir grâce à une randonnée qui traverse tous les points d’intérêts du parc. La Noosa National Park Track s’étend sur 10,8 kilomètres aller-retour. Son point de départ se trouve à côté de Little Cove Beach et se termine au Hell’s Gate

Ce parc très sauvage traverse Boiling Pot Lookout, Tea Tree Bay (idéal pour surfer), Granite Bay, les Fairy Pools (le spot parfait pour faire trempette), Hells Gate avec une vue sur Alexandria Bay. Nous avons parcouru tout ça sur environ 2h30 aller-retour. Après cette longue balade, nous avons fait une pause baignade bien mérité à Little Cove Beach. L’eau est claire et il y a de bonnes vagues, cette plage est moins fréquentée que Noosa Main Beach et beaucoup plus agréable. On a également sorti masque et tuba pour observer les nombreux poissons présents dans l’eau.

La rue principale de Noosa est Hastings Street, avec des magasins fabuleux pour les femmes comme Goddess ou Wardrobe. Il y a également plusieurs galeries d’art magnifiques dont Nissarana Galleries ou Tracey Keller Gallery. Nous avons également testé trois adresses de restaurants que nous validons à 100 %

  • Aromas Noosa Café pour déjeuner dans un restaurant inspiré des plats et de la décoration française
  • Miss Moneypenny’s Noosa pour un dîner en amoureux dans un restaurant huppé, l’occasion de goûter des huitres chaudes accompagné d’un cocktail à base de citron meringué.

EUMUNDI MARKET

Conseillé par un local rencontré sur notre chemin, le marché d’Eumundi Market est très apprécié des habitants de la Sunshine Coast. Le marché a lieu le mercredi et le samedi jusqu’à 14h00. Cet immense marché possède différents stands de vêtements, bijoux, art locaux, nourritures de tout les pays. Nous avons goûté des raviolis végétariens tibétains, un régal. Vincent a déniché une montre en bois de Malaysie magnifique. Il y a également des petits concerts à tous les coins de rues dont un couple qui jouait de magnifiques morceaux au Didjeridoo.

Pour apprécier une vue panoramique de la Sunshine Coast, rendez-vous à Point Cartwright lighthouse dans la ville de Buddina. Une petite marche emmène dans les hauteurs du phare et offre une vue à 360°.

BRISBANE

Brisbane est une destination plus qu’agréable qui conjugue le mode de vie décontracté caractéristique du Queensland et l’animation propre aux centres urbains. Moderne, dynamique, la ville se prête à toutes les expériences. On découvre des arts, de l’artisanat et de la gastronomie locale, shopping, détente… avant de partager l’euphorie de la vie nocturne. On vous dit tout de cette ville, qui mérite son propre article, en cliquant ici !

GOLD COAST

Dernière grande ville du Queensland, la Gold Coast est une des villes qui se développent le plus vite en Australie. Synonyme de relaxation et de divertissement, elle mélange son dynamisme urbain à sa nature. De grandes étendues de sable à perte de vue se mélangent aux boulevards bordés de cafés et aux rues commerçantes. Pour loger les touristes, de nombreux hôtels, motels, auberges et appartements de vacances forment aujourd’hui une chaîne le long de cette côte de 50 km. Pour en savoir plus sur cette destination, découvrez notre article complet ici, on vous dit tout de notre vie dans cette ville où l’on a vécu plusieurs mois. À noter que c’est ici que nous avons eu la meilleure qualité de vie possible, tout confondu !

BYRON BAY

Byron Bay est le rendez-vous de la jeunesse dorée australienne, des surfeurs et des globe-trotters du monde entier. C’est le premier point majeur du nord du New South Wales. Les premiers surfeurs purs et durs se sont installés dans les années 1960 dans cette petite ville en bord de mer, aux plages superbes et au microclimat paradisiaque. Peu de temps après, les hippies ont suivi. Dans cette station balnéaire, le climat est chaud hiver comme été. Cette mecque du surf possède des logements bon marché, boutiques de plage et petits restaurants. À Pâques, chaque année, a lieu le Blues Festival. Tous les parkings de cette ville sont payants (minimum 4$/heure), le but étant de poussé les touristes et les habitants à se déplacer en vélo, en skate ou à pied.

Si vous souhaitez apprendre le surf, c’est la ville parfaite pour ça ! 

Le Cape Byron Lighthouse est accessible à pied ou en voiture (comptez 8$ le parking). Un café se trouve à l’entrée du parking avec une belle terrasse qui donne sur les plages de Byron Bay. Le phare se visite avec un petit musée gratuit à l’intérieur, il est également possible d’aller en haut du phare grâce à des visites guidées. Une balade depuis le phare permet d’avoir de belles vues sur les côtes et d’accéder à une plage.

Nous ne sommes pas allés plus loin puisqu’un Eastern Brown Snake s’est invité sur notre chemin, demi-tour direct ! Pour info, le Brown Snake est le serpent le plus mortel de toute l’Australie, et se place, rien que ça, au numéro 2 mondial des serpents le plus venimeux.

Le Fishermen Lookout se trouve au beau milieu d’une plage populaire de la ville où de nombreuses personnes viennent surfer, bronzer et se baigner.

TRIAL BAY GAOL

La Trial Bay Gaol est une ancienne prison de travaux publics classée au patrimoine mondial et un camp d’internement. Située dans le parc national Arakoon, un camping se trouve à deux pas du monument, face à la mer avec de belles plages peu fréquentées et de nombreux kangourous qui y habitent.

La visite coûte 11 AU$ par adulte et permet de se promener dans les lieux, de visiter les anciennes cellules et salles communes, de voir une vidéo qui retrace l’histoire de ce lieu accompagné d’un petit musée. Il y a également un point de vue sur l’océan depuis les hauteurs du vestige et d’autres kangourous qui résident aussi dans ce lieu mystique.

Située à quelques kilomètres de la prison, Port Macquarie est une station balnéaire très en vogue. La jetée de Town Beach est une très belle promenade. Des centaines de pierres sont peintes par des voyageurs ou des locaux rendant hommage à une personne parti ou à un souvenir de vacances. La promenade traverse une bonne partie de la ville, on y trouve aussi un grand skatepark.

PORT STEPHENS

Port Stephens est un petit bijou du New South Wales qui regroupe plusieurs baies magnifiques du nom de Salamander Bay, Nelson Bay, Shoal Bay, Fingal Bay et Anna Bay. Cette destination est idéale pour des vacances entre mer et montagne. Les activités principales sont la baignade et les croisières à la rencontre des dauphins ou des baleines à bosses, principalement en hiver et au printemps. Nelson Bay est le centre de la péninsule, c’est ici que se trouve l’office de tourisme, les magasins, restaurants et l’Alobora Marina qui est le point de départ des croisières.

Tomaree Mountain est un sommet montagneux qui se trouve à l’extrémité de la péninsule et surplombe la ville. Pour atteindre son sommet, il faut emprunter une marche d’environ 1 kilomètre qui se fait en 30 minutes. Une fois en haut, la vue donne sur l’océan où l’on observe la vie marine ainsi que sur les baies de Port Stephens, la montée est sportive mais en vaut le détour.

Shoal Bay et Fingal Bay se situe dans les quartiers résidentiels est de la péninsule, elles offrent un environnement un peu plus sauvage que Nelson Bay. En longeant la plage Fingal pendant la marée basse, un grand banc de sable appelé Fingal Spit se forme et permet d’accéder à pied à Shark Island. Si vous prévoyez d’aller voir le phare sur la pointe de Shark Bay, n’oubliez pas de vérifier les marées au risque de rester coincé sur cette île pendant des heures. Nous nous sommes arrêtés en plein milieu de ce banc de sable pour bronzer et profiter de ce cadre exceptionnel. Anna Bay située au sud de la péninsule, permet d’accéder au Stockton Beach Sand Dunes, une impressionnante étendue de sable blanc qui s’étale sur plus de 30 kilomètres. On peut y faire des balades en chameau, des expéditions en 4×4, en quad, ou encore dévaler les dunes sur de sandboards.

NEWCASTLE

Newcastle est notre coup de coeur inattendu du New South Wales. Deuxième ville importante de la région avec plus de 300 000 habitants, elle abrite le plus grand port mondial d’exportation de charbon. Malgré cet aspect industriel, le centre ville a conservé beaucoup de ses anciens bâtiments où la sombre brique rouge prédomine. Une promenade permet d’ailleurs de longer tous ces beaux édifices aux styles Art Déco : la Christ Church Cathedral, le Fort Scratchley, les Ocean Baths, la Old Customs House, le City Hall, le Civic Theatre, le Longworth Institute et la University House.

Depuis la falaise de King Edward Park, la vue sur l’océan est à couper le souffle. On peut également se rendre à la piscine municipale de Bogey Hole, aménagée dans les pierres de la falaises directement en bord de mer. Le jardin de King Edward Park est parfait pour pique niquer et se promener. 

Le Strzelecki Lookout situé dans les hauteurs de la ville, est le point de départ de la Memorial Walk. Cette marche mène à la grande plage de Newcastle Bar Beach, en longeant la côte sur environ 500 mètres. Le point de vue y est incroyable.

Les Ocean Baths rappellent la fameuse piscine de Bondi Beach, perchée au dessus de la mer. Les bassins de Newcastle sont directement installés en bord de mer. Sa façade Art Déco rajoute un charme immense à ces piscines municipales dont tout le monde raffole. Piscine très fréquentée, des gradins en pierre sont installés pour bronzer, 4 bassins sont aménagés pour se baigner et un café permet de faire une pause déjeuner. C’est aussi le point de départ de la promenade qui longe les anciens bâtiments de la ville.

CENTRAL COAST

La Central Coast s’étend de Broken Bay, au nord de Sydney à l’embouchure de la Hawkesbury River, au sud de Newcastle. La région est un mélange de baies, de plages et de lacs. L’atmosphère est détendue, on y vient pour nager, surfer, pêcher, faire de la voile ou tout simplement se relaxer. Les principales villes sont Gosford, Woy Woy, Terrigal et The Entrance. 

C’est à Bateau Bay que nous avons logé pendant deux jours au Blue Lagoon Resort. Piscine, jacuzzis et accès direct sur la plage ce camping est un petit coin de paradis reculé de la ville où nous avons vraiment pris le temps de nous détendre avant de rentrer dans l’effervescence de Sydney

À quelques kilomètres se trouvent le petit village de Long Jetty, où nous avons déjeuner dans un café arty The Glass Onion Society. À part la petite jetée de la ville qui donne sur le lac Tuggerah, il n’y a pas grand chose à voir. 

The Entrance est une jolie petite station balnéaire où il fait bon vivre, avec de nombreux hôtels et restaurants sur la côte. Près du pont, il est possible de louer bateau, paddleboard, kayak et canoë. Depuis l’esplanade se déroule chaque jour à 15h30, un spectacle gratuit de bénévoles qui viennent nourrir les nombreux pélicans qui habitent sur la baie. Le spectacle est impressionnant mais un peu dérangeant lorsque certains touristes font tout pour avoir leur selfie au plus proche avec ces animaux sauvages qui répondent avec des coups de becs lorsque cela les dérangent.

BLUE MOUNTAINS

Le plus beau parc national du New South Wales, ces montagnes qui forment une chaîne sont situées dans l’arrière-pays de Sydney. Grand de 248 000 hectares, il est classé depuis 2000 au patrimoine mondial par l’Unesco. Il y a tellement de choses à voir que nous en avons fait un article complet sur cette expérience unique aux Blue Mountains, à découvrir en cliquant ici.

SYDNEY

Sydney, dernière étape de cet incroyable voyage. Ville lumière et capitale du New South Wales, elle est aujourd’hui parmi les métropoles les plus agréables à vivre et à visiter. C’est donc des étoiles plein les yeux et avec beaucoup d’excitation que nous avons découvert Sydney.

Cliquez ici pour lire notre top 15 des plus belles choses à voir dans cette ville magique que nous ne serons pas prêt d’oublier.