Carnet de voyage : sur les routes de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande

Beaucoup de voyageurs prévoient environ 2 mois en Nouvelle-Zélande, 1 mois pour chaque île. Il y a tellement à découvrir qu’on a la sensation que l’on aura jamais assez de temps pour vraiment tout explorer et c’est le cas. Pourtant lorsque l’on voit la superficie de l’Australie à côté on se dit que la Nouvelle-Zélande serait un peu plus simple mais au final, ce pays regorge d’une multitude de paysages à explorer. En restant un an à Auckland, nous avons pu prendre le temps de découvrir le plus de recoins possible sur l’île du Nord mais pour ce qui est de l’île du Sud, nous avons attendu que notre amie nous rejoigne en septembre pour prendre nos vacances et partir à l’aventure.

Retrouvez sur cet article notre itinéraire détaillé de cet incroyable voyage.

Vous pouvez vous en inspirer, l’utiliser ou le reproduire à la lettre si vous disposez du même temps limité.

Nous sommes partis 13 jours visiter toute l’île du Sud, et grâce à une très bonne organisation nous avons pu en profiter au maximum.

CHAPITRE I : LE BUDGET 

Chris Lawton

Une des parties primordiales avant de se lancer dans le voyage est de calculer et avoir une idée des dépenses que tout ce voyage va représenter pour être sûr de pouvoir le faire entièrement, voyez toujours plus large dans le calcul du budget. On dit que le sud coûte globalement plus cher que le nord, la différence est assez légère effectivement il faut en être conscient surtout à propos de la nourriture. Voici une idée exhaustive de ce qu’à été notre budget par personne pendant ces 13 jours, sachant que l’on s’est divisé les frais en 3, que l’on est parti en période hivernale et que nous sommes restés raisonnables sur les dépenses :

  • Location de voiture avec l’agence Omega Rental NZ : $156 / personne (90€)
  • Hébergement en auberge : $187 / personne (110€)
  • Essence : $215 / personne (128€)
  • Nourriture : $430 / personne (255€)
  • Activités : $452 / personne (267€ avec un saut à l’élastique à 120€)
  • Autres (souvenirs, etc…) : $135 / personne (80€)

TOTAL BUDGET 13 JOURS / 1 PERSONNE : $1575 soit 937€

À vous par la suite d’adapter votre budget selon vos priorités, si vous préférez ne pas vous faire de restaurants mais dormir dans un meilleur hôtel l’argent peut se gérer selon les besoins de chacun. N’oubliez pas que si vous partagez la route avec plusieurs personnes, les frais d’essence, de location de voiture et même de chambres en dortoir seront encore moins cher !

CHAPITRE II : L’ITINÉRAIRE

Julentto Photography

Plutôt que de se laisser bercer par le hasard et l’inconnu, nous avons décidé d’organiser notre voyage comme dans une agence avec chaque jour : une ville, des activités, le logement et le temp de trajet prévu. L’avantage c’est qu’on ne perd pas de temps à chercher ce que l’on souhaite faire, par contre ça ne laisse pas beaucoup de place aux imprévus. Pour exemple, lorsqu’une tempête de neige s’est abattue au Milford Sound et que la croisière s’est annulée, nous n’avons pas pu la faire car étant déjà dans une autre ville le lendemain; nous ne pouvions pas repousser notre itinéraire. Le tout est de savoir se réadapter pour faire autre chose à la place.

Voici notre itinéraire par jour :

  • JOUR 1 – Auckland – Nelson (en avion)
  • JOUR 2 – Nelson – Kaiteriteri – Motueka
  • JOUR 3 – Murchinson – Cap Foulwind – Punaikaki – Greymouth
  • JOUR 4 – Lac Matheson – Franz Josef Glacier – Wanaka
  • JOUR 5 – Wanaka – Queenstown
  • JOUR 6 –  Queenstown
  • JOUR 7 – Queenstown – Te Anau
  • JOUR 8 – Caitlins – Nuggets Points – Dunedin
  • JOUR 9 – Dunedin – Moeraki Boulders beach – Mt Cook
  • JOUR 10 – Mt Cook – Lac Pukaki – Lac Tekapo – Christchurch
  • JOUR 11 – Christchurch – Blenheim
  • JOUR 12 – Picton – Blenheim – Nelson
  • JOUR 13 – Nelson – Auckland (en avion)

CHAPITRE III : CARNET DE VOYAGE

Maintenant que le plus gros est fait, voici le récit de nos aventures pendant ces 13 jours avec les détails de nos instants les plus fous, de tous les contre-temps que l’on a pu rencontrer mais aussi toutes les belles aventures que nous avons pu vivre. Bon voyage !

Vendredi 1 Septembre

Départ de l’aéroport d’Auckland en fin de journée pour rejoindre Nelson. De son côté, notre amie Laurine est partie en ferry depuis Wellington pour ensuite prendre un bus de Picton à Nelson.

Pour cette première nuit nous avons logé au Paradiso Backpacker pour 22$ / nuit / personne dans une auberge très conviviale avec des bungalows style chalet autour de la grande maison principale. Vous y trouverez un petit jacuzzi et une grande piscine pour les jours d’été ! Le petit-déjeuner est gratuit ainsi que le wifi même si nous avons eu du mal à nous connecter.

Le séjour commence bien… Notre nom n’apparaît pas sur les réservations suite à une erreur technique, le problème est vite résolu et la réception nous retrouve de suite une chambre pour le même prix. Nous pouvons enfin célébrer le début des vacances.

Samedi 2 Septembre 

Chaque samedi matin, la ville de Nelson organise son grand marché local. Divers stands sont présents avec des artisans talentueux comme par exemple l’artiste qui transforme le métal en oeuvres d’art, celui qui créer des objets avec du bois naturel en rendant chaque pièce unique, ou encore celle qui fabrique des bouquets de fleurs à la cire pour en faire des bougies. Vous trouverez également des fermiers et fermières locaux, comme celles qui produisent le Cranky Goat ; des fromages à base de lait de chèvres uniquement, et c’est tout simplement DÉ-LI-CIEUX.

La ferme qui produit le Cranky Goat recrute souvent des voyageurs en helpx !

Après le marché, petite promenade dans la ville de Nelson qui compte 46 400 habitants avec sa belle place principale remplie de bars et de restaurants. Au bout de cette place, vous pouvez monter dans un parc où se trouve l’église de la ville, son architecture extérieure gothique contraste avec son intérieur pur et lumineux. En se promenant dans les rues de la ville, vous pouvez également admirer de nombreuses maisons colorées au style victorien.

Après avoir quitté Nelson, direction le parc national d’Abel Tasman. Malheureusement nous y sommes arrivés un peu tard et une fois devant le début du parc, les panneaux nous ont indiqués que les randonnées duraient minimum 4 heures aller-retour. Nous avons donc décidé d’aller dans la ville de Kaiteriteri pour voir si il était encore possible de faire une croisière en bateau et découvrir les baies d’Abel Tasman, malheureusement les derniers bateaux étaient déjà partis.

Si vous décidez de faire l’Abel Tasman, prévoyez une journée entière pour en profiter au mieux ; que ce soit en randonnée, en bateau ou encore en kayak. Pour la croisière en bateau ou le kayak, vous pouvez partir depuis les villes de Kaiteriteri, Marahau ou Riwaka qui sont des petites bourgades près du parc national.

C’est finalement dans la ville de Kaiteriteri que nous avons passé une partie de l’après-midi. Une courte randonnée vous mène dans les hauteurs de la ville pour admirer la vue des plages. Nous nous sommes également aventurés un petit peu le long des côtes en marée basse.

Fin d’après-midi dans la belle ville de Motueka. Son port est une merveille d’où l’on peut admirer l’épave du bateau Janie Seddon, ou se promener sur un banc de sable qui s’étend sur des kilomètres. Il se trouve que c’est également une réserve d’oiseaux, vous pourrez donc en observer un certain nombre !

Nous n’avons pas d’explication à ce phénomène mais de nombreux troncs d’arbres et bouts de bois sont échoués sur le sable.

Nous y sommes restés jusqu’au coucher du soleil et ce fut de loin le plus beau que l’on est admiré…

Nous avons passé la nuit à The White Elephant Backpacker pour 32$ / personne / nuit. C’est une grande propriété avec une maison principale à l’architecture victorienne où se trouve tous les espaces communs (cuisine, lave-linge…). Dans le champ derrière la maison se trouve des petits chalets indépendants avec chacun des toilettes et des douches à l’extérieur, ce qui est un peu embêtant en plein hiver. Le wifi est illimité, des couvertures chauffantes sont fournies en plus du chauffage et les chalets disposent d’une terrasse côté champ. Le personnel est agréable, encore plus grâce aux nombreux animaux présents dans la maison !

Dimanche 3 Septembre 

Départ très tôt le matin en direction du Buller Gorge Swingbridge. Situé près de la ville de Murchison, ce parc d’activités propose de traverser un des plus long swingbridge de la région.

« Swingbridge » signifie « pont suspendu » en français.

Et déjà en arrivant sur les routes des gorges de Buller, on découvre un paysage impressionnant entre montagnes hautes et verdoyantes et la rivière Buller bleue turquoise qui les traversent.

Le pont suspendu se trouve dans un parc qui vous proposent différentes activités : pour $10/personne vous pouvez traverser le fameux pont et faire une promenade à travers le parc. Ils proposent également des prix combinés qui comportent la traversée du pont avec de la tyrolienne ou du jet boat, comptez $30/personne pour la tyrolienne et $115/personne pour le jet. Plusieurs chemins de randonnées sont possibles allant de 15 minutes à 2h de marche. Nous avons emprunté le chemin de 15 minutes qui fait un tour complet du site et vous permet de descendre près de la rivière.

Pour plus d’informations c’est par ici.

Prochaine étape en direction du Cap Foulwind, sur le chemin nous passons devant la ville de Westport et découvrons une mairie à l’architecture Art Déco. 

Les routes de la côte Ouest sont magnifiques à parcourir en voiture.

Le Cap Foulwind se découvre grâce à une randonnée de 2h30 aller-retour, vous pouvez décider de la commencer en partant du phare de Cap Foulwind ou de la plage de Tauranga Bay. La randonnée nous a paru un peu longue et nous avons été déçu par le phare qui n’a rien d’exceptionnel et d’où l’on ne peut pas apprécier la vue de la mer.

Le phare est caché dans des sentiers reculés de la côte.

Par contre le paysage de la côte est époustouflant, nous vous conseillons de commencer depuis la Tauranga Bay, après 15 minutes de marche vous pouvez observer une colonie de phoques, des pingouins et sur votre chemin vous croiserez probablement plusieurs Weka.

Le weka est un oiseau local se rapprochant du kiwi.

Marcher ensuite environ 20 à 30 minutes pour apprécier la vue du cap, vous pouvez faire demi-tour ou décider d’aller jusqu’au phare en marchant encore environ 45 minutes à 1h.

Pour bien terminer la journée, direction la ville de Punakaiki où se trouvent les fameuses Pancake Rocks. Pour y accéder nous avons emprunter l’autoroute 6 qui longe les côtes, ce fût une des plus belles routes que l’on ai vu pendant notre voyage, de Cap Foulwind à Greymouth les paysages sont splendides.

 

Les Pancake Rocks Blowholes se découvrent grâce à la mise en place d’une promenade qui fait le tour du site naturelle, le tour complet dure environ 20 minutes sans compter le temps d’apprécier le paysage et de prendre des photos. Nous sommes arrivés au coucher du soleil ce qui nous a valu un panorama encore plus beau.

Pourquoi ce nom de Pancake Rocks ? Cela signifie « roches en crêpe ». Rien de plus simple, la forme des roches rondes et plates qui se superposent les unes sur les autres nous rappellent effectivement la forme des crêpes.

Comment ce phénomène s’est-il formé ? Grâce à l’accumulation de dépôts de fragments dans les fonds marins provenant de créatures marines mortes qui ont ensuite été recouvert de boue et d’argile. Mais jusqu’ici les roches étaient sous la surface, ce sont les tremblements de terres qui ont soulevé le fond marin et fait ressurgir ces roches. Par la suite la mer, le vent et la pluie ont sculpté ces différentes couches qui forment aujourd’hui les Pancake Rocks. Tout ce processus s’étale sur plus de 30 millions d’années.

Grâce à l’eau de la mer, l’érosion qui s’est formée sur les rochers à créer de grands trous entre les pierres ce qui provoquent des geysers magnifiques lorsque la marée monte. C’est une attraction naturelle gratuite parmi les plus connues il y a donc énormément de touristes en pleine saison.

Pour prolonger la visite, à quelques mètres des Pancake Rocks se trouvent la Punakaiki Cavern. C’est une cave qu’il faut visiter équipé d’une bonne lampe torche et avec des chaussures adaptées car il faut dès le début passer dans des zones basses et serrées plongé dans le noir. Vous pourrez y voir des verts luisants et des stalactites. Une fois sorti de la cave, une plage magnifique se trouve juste en face et vous permettra de faire une petite baignade ou d’apprécier un coucher de soleil comme nous l’avons fait.

Nous avons passé la nuit à Greymouth dans le Noah’s Ark Backpackers pour $33/personne/nuit. Cette auberge se situe dans une très grande villa victorienne où le thème est l’arche de Noé, chaque chambre représente un animal, pour nous c’était la giraffe !

Lundi 4 septembre

Ce lundi 4 Septembre fût un jour spécial pour nous puisque nous avons célébré l’anniversaire de Carmen ! Et pour l’occasion nous sommes partis très tôt le matin pour avoir la chance de découvrir le glacier Franz Josef. Sur le chemin, nous sommes tombés par hasard sur la beauté du lac Mapourika qui se trouve à quelques kilomètres du glacier. Encore dans la brume du matin, le spectacle fût magique avec le reflet du paysage dans l’eau claire du lac.

Une fois arrivé dans le village de Franz Josef, pause petit-déjeuner au Full of Beans café, une bonne adresse si vous voulez un petit-déjeuner néo-zélandais typique.

Pour découvrir le Franz Josef Glacier si vous n’avez pas choisi l’option du guide, il suffit de se rendre au parking du parc national Westland Tai Poutini en voiture, en bus ou à pied depuis le village Franz Josef Glacier. Une fois dans le parc, de nombreuses randonnées sont possibles.

Pour avoir la chance de monter sur le glacier, il vous faudra obligatoirement vous y rendre avec un guide.

Nous avons emprunter deux chemins, d’abord la Peters Pool track qui vous emmène devant un lac avec une reflection sur les montagnes tout simplement magique. Le chemin dure à peine 20 minutes aller-retour.

Pour le deuxième chemin nous avons choisi d’emprunter le plus connu : pas facile à prononcer, la Kā Roimata o Hine Hukatere Walk vous permet d’arriver au plus près du glacier en longeant la rivière Waiho. Vous aurez la chance de voir des cascades s’écoulant des montagnes gigantesques et de traverser des collines rocheuses.

Attention tout de même à être toujours vigilant, le glacier et les montagnes sont en mouvements constants et des éboulements de terrains arrivent très fréquemment.

Une fois devant, bien sûr nous avons été déçu de le voir si loin de nous mais cela reste un privilège. On vous conseille de payer le prix pour vous rendre sur le glacier avec un guide, c’est une expérience à faire une fois dans sa vie qui ne risque pas d’être possible encore très longtemps vu les forts changements climatiques qui font reculer le glacier chaque année un peu plus.

Retour sur la route où nous avons emprunté le Haast Pass pour rejoindre la ville de Wanaka. C’est une route que l’on vous conseille d’emprunter pour admirer les fantastiques paysages montagneux. Finalement arrivé à Wanaka à la tombée de la nuit, nous avons pu admirer un magnifique couché de soleil hivernal sur les montagnes de la région. Nous avons passé la nuit dans un backpacker appelé Lake Hawea Hostel, nous ne vous le conseillons pas car il est de très mauvaise qualité. Par contre ils ont des chalets avec vue sur le lac Hawea qui sont sûrement très bien mais beaucoup plus chers, c’est d’ailleurs ces images là qu’ils vous vendent sur le site. Si vous n’avez pas le budget pour un chalet optez pour une autre auberge.

Pour le diner d’anniversaire de Carmen, direction le centre ville de Wanaka où nous avons mangé un très bon dîner au restaurant thaïlandais Thai Siam.

Mardi 5 Septembre

Lorsque l’on a préparé ce voyage, c’est la randonnée situé à Wanaka que l’on attendait avec impatience : pourvoir monter jusqu’au Roy’s Peak.

Mais avant tout, petit-déjeuner pour se donner des forces au Beanie Café situé en plein centre ville de Wanaka.

 

Le Roy’s Peak est une ascension éprouvante d’environ 4h à 6h aller-retour selon votre niveau de marche. Nous avons mis à peu près 3h30 aller-retour avec 2h aller et 1h30 retour. À chacune des étapes de la randonnée, le paysage est de plus en plus spectaculaire avec une vue sur Wanaka et les montagnes du Parc National Mont Aspiring. La randonnée est intense dès le début, plus on monte moins on comprend où cela nous mène et l’ascension devient plus dure. Il n’y a jamais de terrains plats ni d’escaliers, c’est une ascension constante sur une terre creusée de manière irrégulière. Surtout, pensez à emmener au moins une ou deux bouteilles d’eau de 1 litre minimum par personne, mais aussi de quoi manger. Une fois arrivé en haut c’est avec bonheur et fierté que l’on admire le fameux pic tant prisé par les photographes et amoureux de la randonnée, et on comprend pourquoi !

Même si vous n’avez pas beaucoup d’entrainements physique il est possible de faire cette ascension, il faut être conscient du défi qui s’offre à vous, bien s’équiper pour rester en forme jusqu’au bout et prendre son temps. Le moment que l’on vit une fois en haut vaut tous ces efforts.

Notre randonnée nous a pris beaucoup moins de temps que prévu, nous avons profité du reste de la journée pour voir le fameux arbre de Wanaka.

Pourquoi est-il si fameux ? L’arbre de Wanaka a la particularité inexpliqué d’avoir poussé dans le lac de Wanaka, sans jamais tombé ou perdre ses branches.

Lorsque la marée du lac monte, l’arbre est plongé dans l’eau et rend le paysage presque irréel. Nous avons eu la chance de le voir en hiver et en été, en marée haute et en marée basse. Selon nous, le plus beau paysage était en hiver lorsqu’il était plonger dans le lac en marée haute. C’est un des arbres les plus photographiés au monde, on peut donc le découvrir sous toutes les saisons et par toutes les situations. C’est un passage obligatoire si vous vous rendez à Wanaka !

La ville a été construite autour du lac de Wanaka et c’est un endroit magnifique pour admirer les montagnes du parc national Mont Aspiring et faire des activités nautiques.

Fin de journée en direction de Queenstown où nous avons passé la nuit à l’auberge Absoloot Value Accommodation.

Mercredi 6 Septembre

Nous avons passé toute la journée à Queenstown, au programme : visite de la ville, saut à l’élastique, visite de la galerie d’art Ivan Clarke, pause goûter à la boulangerie Ms Ferg, apéro sur une terrasse rooftop, dîner au fameux Ferg Burger et fin de soirée sur le port. Tant de choses à faire ici… Il faut obligatoirement aller à Queenstown et pas seulement qu’une journée. Pour tous les détails de notre visite, on vous laisse lire notre article spécial Queenstown qui raconte toutes nos activités dans cette ville que l’on aime tant !

Jeudi 7 Septembre 

Après une promenade matinale et l’achat de souvenirs dans la ville de Queenstown, direction Te Anau qui est un village situé près du parc national des Fiordland. Nous partons en début d’après-midi pour une croisière avec la compagnie Real Journeys, qui nous emmène vers les caves de Te Anau d’où l’on peut admirer des verts luisants.

De nombreuses caves avec des vers luisants sont présentes en Nouvelle-Zélande !

Nous avons aimé l’expérience mais le prix est cher : $93/personne pour à peu près 2 heures de visite. Le plus de cette expédition c’est que l’on vous emmène dans une barque qui vous mène dans les profondeurs de la cave, vous êtes alors plongé dans le noir pour admirer les vers qui s’illuminent.

Nous avions eu la chance auparavant d’explorer une cave gratuitement et sans guide dans l’île du Nord qui était remplie de verts luisants, néanmoins si vous n’êtes pas aventurier, cette croisière est parfaite pour découvrir le phénomène.

L’appareil photo étant interdit durant la visite je ne peux vous montrer que des photos de l’intérieur de la cave provenant du site officiel.

Un imprévu est alors survenu pour notre programme du lendemain : Une tempête de neige a bloqué la route qui mène au fameux Milford Sound et notre croisière s’est alors annulée. C’est une grosse déception car c’était l’attraction que l’on attendait le plus de ce voyage mais il a fallu réadapter notre itinéraire. Pour ne pas rester sur cet échec, nous y sommes retournés quelques mois plus tard durant l’été lors d’un voyage avec la famille de Vincent. Nous pouvons donc vous partager les belles photos de ce paradis naturel, et vous pouvez en apprendre plus sur les Milford Sound dans cet article.

Nous avons passé la nuit dans le camping  TOP 10 Holiday Park Te Anau où nous avons loué un chalet pour 3 à un excellent prix de $27/personne/nuit. On vous le recommande sans hésiter !

Vendredi 8 Septembre 

À cause de l’annulation de notre croisière au Milford Sound, nous avons du modifier l’itinéraire de la journée. Comme nous avions toute la journée devant nous, nous avons décidé de rejoindre la ville de Dunedin en longeant toute la côte de l’extrême sud de l’île, appelé la route des Catlins elle vous permet de passer par Invercargill pour ensuite rouler sur une route montagneuse qui longe la mer.

 

Mais d’abord petit-déjeuner avant de prendre la route dans le délicieux Sandfly Café Te Anau où nous nous sommes régalés malgré le prix un peu élevé.

La route des Catlins fût un désastre à cause de la météo pluvieuse qui n’était pas du tout propice à rouler sur des chemins de terre et de gravier… Nous avons paniqué pour la voiture mais finalement elle a tenu la route !

Nous avons fait un crochet par le Nugget Point : vous y trouverez un chemin d’environ 20 minutes qui vous emmène au bout d’une pointe montagneuse avec un phare et une vue sur ces fameux rochers qui s’éparpillent comme des pépites.

« Nugget » signifie « pépite » en français.

Un joli spectacle que vous pouvez d’autant plus apprécier avec des jumelles puisque de nombreuses espèces de pingouins, phoques et otaries vivent sur ces fameux rochers tout au long de l’année.

Au total il nous aura fallu 5h de route pour traverser les Catlins, faire un arrêt au Nugget Point et arriver dans la ville de Dunedin.

Nous avons passés la nuit dans un backpacker de très mauvaise qualité, c’est pourquoi on ne s’étalera pas sur le sujet mais on vous conseille fortement d’éviter le Statford Gables Hostel qui cache derrière son prix de chambre très bas une qualité d’hôtel médiocre.

Samedi 9 Septembre 

Notre journée commence dans les hauteurs de Dunedin, à environ 20 minutes du centre ville où se trouve le château de Larnach. C’est en 1871 que William Larnach, grand commerçant et politicien, décide de construire le château de ses rêves pour sa première femme Eliza.

Après 3 ans de travaux avec plus de 200 employés, la décoration intérieure prendra elle plus de 12 ans à être réalisé. Malheureusement la famille Larnach subira de nombreuses tragédies à commencer par la mort de sa bien-aimée emporté par la maladie pour finir par le suicide de William Larnach des années plus tard. Le château est alors abandonné pendant de longues années jusqu’à l’arrivée de la famille Barker qui rachète le domaine en 1967 et décide le rénover entièrement.

Ils ont alors l’idée de financer leurs rénovations avec l’argent reçu des visites du château, ils ont aussi ouvert un complexe hôtelier, un restaurant, une salle de bal et réalise de nombreux évènements dans leurs bâtiments et le jardin du château.

La visite du jardin et du château coûte $31/personne.

Nous y sommes restés toute la matinée, c’est un endroit splendide que l’on a adoré visiter. Dans les jardins il y a de magnifiques vues sur Dunedin et son port, dans le château il est possible de monter sur le toit pour découvrir la forteresse laissée intacte et une vue en hauteur sur le jardin. La visite du château est complète et permet d’apprendre les détails de la vie de la famille Larnarch.  Une fois la visite terminée vous pouvez également faire une pause dans le restaurant du château.

Retour en centre-ville où nous découvrons la magnifique gare de Dunedin, avec ses airs de maison de pain d’épice, la réalisation architecturale de cette gare est magnifique. Une fois à l’intérieur vous pouvez visiter le petit musée de la gare qui se trouve à l’étage ou décider de faire une excursion en train dans les environs de la région.

Vous trouverez tous les jours des promotions sur les trains incomplets, ce jour là une excursion de 1h30 dans les gorges de Taieri coûtait $25 au lieu de $50 !

Amoureux du chocolat, cette visite est pour vous ! Il est possible de visiter les locaux de l’usine Cadbury pour $22/personne. Durant cette visite d’une heure, on vous fait découvrir les différents modes de confection des chocolats, bien sûr il y a des dégustations tout le long (au point qu’on en puisse plus !), vous allez également pouvoir confectionner vous même une friandise ! Les vrais laboratoires de réalisation ne sont plus ouverts au public, petite déception mais vous passerez tout de même un bon moment.

Un café est également disponible dans les lieux, si vous souhaitez prendre un chocolat chaud digne de ce nom !

Nous terminons la visite de Dunedin dans la rue mondialement connue de Baldwin Street, souvent présente dans les livres des records, elle est la plus pentue du monde avec son dénivelé à 35% et on le sent à la montée. Les maisons de la rue sont toutes assez jolies et vous pouvez vous amuser à comparer votre corps à ces habitations qui ont l’air penchées elles aussi !

Pour finir la journée, direction la plage de Moeraki Boulders. C’est un lieu touristique connu grâce à l’originalité des pierres qui sont présentes sur la plage : des pierres noires et plus grandes qu’une taille humaine qui s’étalent tout le long de la plage. Notre expérience ne fût pas très intéressante, car nous avons eu de la pluie et nous sommes venus en marée haute, il était impossible d’accéder aux pierres déjà sous l’eau à part celles cassées le long des côtes.

Profiter de cette plage plutôt en marée basse et par beau temps.

Nous avons ensuite repris la route en direction du Mont Cook, sur notre chemin nous avons fait un arrêt pour admirer le paysage et les animaux d’une ferme, plus particulièrement des lamas que nous avons eu la chance de nourrir avec l’aide des propriétaires des lieux.

Une fois presque arrivé au Mont Cook et déjà en pleine nuit, une tempête de neige s’est abattue sur notre route et nous avons du rouler jusqu’à notre auberge du Mt Cook à seulement 10km/h pour éviter tout accident. Nous sommes finalement arrivé sain et sauf à l’auberge YHA Aoraki Mt Cook, une superbe auberge un peu plus cher que toutes les autres que nous avons payé auparavant avec une chambre de 4 pour $42/personne mais avec un confort nécessaire sous un temps aussi froid. La cuisine et la salle de bain commune sont très bien organisées et entretenues avec tous les ustensiles nécessaires et du matériel de qualité.

Gros bonus pour la vue sur les montagnes au petit matin.

Photos officielles du site.

Dimanche 10 Septembre 

Avec la grosse tempête de neige que nous avions eu la veille, nous étions persuadés de ne pas pouvoir continuer notre voyage et de rester bloquer dans les montagnes du Mont Cook. Mais grâce à une organisation efficace de la ville habituée à ce genre de situation, et le fait que la tempête ce soit arrêter dans la nuit nous avons pu profiter du lieu et partir vers d’autres destinations.

Les randonnées du Parc National Aoraki Mont Cook sont normalement très agréables à réaliser avec des marches principalement sur sol plat, mais pour nous tout s’est compliqué puisque les routes étaient remplies avec plus de 20 centimètres de neige !

Nous nous sommes donc retrouvés à marcher en suivant des panneaux sans voir le chemin devant nous, et nous avons réussi !

Nous avons emprunté le chemin qui mène au Kea Point, avec au bout une vue sur les montagnes et la rivière glacée. Nous sommes ensuite aller vers la Hooker Valley Track, un des chemins les plus connus du parc mais sans aller jusqu’au bout, déjà épuisés par la marche de 2h30 que nous avions fait avant (dans de bonnes conditions, la Kea Point se réalise en à peine 1h aller-retour).

Le paysage enneigé du parc est si différent que tout ce que l’on avait vu auparavant à travers des photos, était pour nous une toute autre expérience, belle et unique.

Départ du Mont Cook pour aller vers le lac Tekapo. Nous découvrons alors la route empruntée la veille durant la nuit.

Avec ses hautes et incroyables montagnes qui se dessinent tout autour de nous, le spectacle est au rendez-vous grâce notamment au lac Pukaki qui se trouve au milieu de ces montagnes et qui possède une eau d’un bleu turquoise.

Nous avons ensuite passé l’après-midi à Tekapo Springs, un grand centre d’activités situé face au magnifique lac Tekapo. Vous pouvez vous baigner dans des « hot pools » qui sont des piscines chauffées à plus de 30 degrés, le paradis en hiver. Il est également possible de faire de la luge et de la patinoire, l’entrée pour les hot pools est de $27/personne mais nous avions réservé des billets à moitié prix sur bookme.

Une belle après-midi à nous relaxer avant de reprendre la route vers Christchurch.

Pour notre nuit à Christchurch, c’est de manière très originale que nous avons choisi de vivre l’expérience d’une auberge de jeunesse situé dans l’ancienne prison de la ville. Jailhouse accomodation est un endroit à l’architecture unique d’une ancienne prison rénové pour y vivre une expérience toutefois très agréable. Racheté en 2006 après des années d’abandon, c’est un couple habitant la ville qui a redonné souffle à ce bâtiment, dont une partie est inscrite à la protection du patrimoine.

Nous avons dormi dans un dortoir de 6 pour $28/personne/nuit. Les salles communes sont propres et tout le bâtiment est repeint en blanc. La nuit, la prison s’éclaire grâce à des LED de couleurs qui rendent le bâtiment encore plus mystérieux, mystique mais étonnamment calme et reposant. L’auberge comprend une location de vélo disponible pour $10 les 3h, nous en avons profité dès le lendemain pour visiter la ville.

L’attraction de l’auberge est sans aucun doute le mur de photo, vous pouvez vous déguiser en prisonnier pour prendre une photo de vous devant un mur typique des anciens films westerns américains, de quoi faire des photos très amusantes !

Lundi 11 Septembre 

La ville de Christchurch est controversée, à la suite des tragiques événements qu’a subi la ville il y a quelques années, Christchurch s’est retrouvé détruite par de violents tremblements de terre qui ont eu lieu à plusieurs reprises. Beaucoup de bâtiments sont en reconstruction, d’autres sont laissés à l’abandon, d’autres encore sont entièrement rénovés et très modernes. Ce mélange si particulier ne plaît pas à tous les touristes, mais pour notre part nous avons adoré la ville qui a su trouver des moyens pour embellir au mieux son paysage ravagé.

La première idée qu’a mise en place la ville est de laisser libre cours à la créativité d’artiste street art, pour dessiner des graffitis sur de nombreux bâtiments de la ville. C’est à vélo que nous avons entamé la visite de Christchurch en essayant de retrouver les nombreux spots de street art indiqués sur la carte touristique de la ville.

Pendant notre escapade à vélo nous avons découvert des clochers magnifiques, la rivière qui traverse la ville sur laquelle vous pouvez faire un tour de gondole comme à Venise, ou encore la cathédrale de la ville détruite située en plein centre !

Vous trouverez également les jardins botaniques de Christchurch, une merveille où vous pouvez vous promener tout l’après-midi au vue de ses 21 hectares. Le parc est gratuit et ouvre tous les jours de 7h à 20h30, n’hésitez pas à choisir les jardins que vous souhaitez voir en priorités.

Nous avons fait un petit tour à vélo (avant de se rendre compte que c’était interdit, une fois l’intérieur il faut marcher à côté du vélo !) et nous avons visité la serre du parc, aménagée dans une maison victorienne appelé la Victorian Cuningham House où vous y trouverez des fleurs tropicales, des cactus, des orchidées ou encore des plantes carnivores.

Nous avons passé l’après-midi à 20 minutes de Christchurch dans la réserve d’animaux Willowbank Wildlife Reserve, cette étape nous tenaient à coeur pour avoir la chance d’observer des kiwis présents dans le parc.

Le parc ouvre de 9h30 à 19h l’été et jusqu’à 17h l’hiver, pour les kiwis il faut attendre l’ouverture des portes de la réserve à 10h30. L’entrée coûte $29.5/personne mais nous avons payé moitié prix grâce à des réductions sur bookme.

Comptez environ 1h pour faire le tour du parc, mais sachez qu’à l’entrée il est possible d’acheter toute une gamme de graines pour nourrir les animaux (environ $3 le sachet). Du coup si vous adorez les animaux, comptez au moins 1h de plus lorsque vous serez en extase devant eux !

Évidemment ces animaux sont habitués à la présence de l’Homme, du coup ils n’hésitent pas à venir vers vous pour avoir à manger ! Nous avons passé un très bon moment, entre fou rire et moments mignons (à dire « awww » comme devant une vidéo de chaton).

L’observation des kiwis se déroulent dans un cadre spécifique, une cave où tout est plongé dans le noir. Ces animaux étant très peureux il ne faut faire aucun bruit si vous souhaitez les voir, la température et la luminosité sont contrôlées. Nous sommes arrivés au moment idéal puisque nous en avons observé quelques-uns à quelques centimètres de nous !

Notre prochaine étape de trajet était Blenheim. Normalement le chemin depuis Christchurch dure environ 3h grâce à une route directe qui longe la côte est, malheureusement un tremblement de terre au niveau de Kaikoura (qui se situe sur cette route) a bloqué tout accès. Pour se rendre à Blenheim il faut alors repasser par le centre de l’île à travers les montagnes. C’est un détail à ne surtout pas négliger lors de votre plan de voyage car nous avons du prévoir le double de trajet en voiture : 6h de route pour arriver jusqu’à la ville de Blenheim.

Sur notre chemin, nous sommes passés par la ville de Hammer Springs à ne surtout pas manquer si vous avez du temps ! C’est un hameau transformé en station balnéaire de qualité où le paysage et les nombreux spas qui s’y trouvent feront votre bonheur !

Nous sommes arrivés à Blenheim à 22h et avons dormi à The Grapevine pour $30/personne/nuit. Nous avions réservé une family room (1 lit double et 1 lit simple), la chambre était très spacieuse et nous avions notre propre salle de bain, un très bon rapport qualité/prix !

Mardi 12 Septembre 

Pour notre dernière journée, le soleil était au rendez-vous pour notre plus grand bonheur ! Direction la ville de Picton à 25 minutes de Blenheim, pour une matinée kayak avec Adventures Marlborough : nous avons loué nos kayaks à la demi journée pour $40/personne, ce qui permet de faire jusqu’à 4h à travers les Marlborough Sounds.

L’expérience est superbe, les paysages des montagnes qui s’élèvent tout autour de nous rappellent le Milford Sound, nous avons pagayé jusque l’île de Mabel et sur notre chemin, des phoques se sont joint à nous ! Au début nous avons eu peur parce que l’on ne savait pas vraiment ce que c’était, pour finalement comprendre qu’un groupe de phoques s’amusait dans le coin ! Un beau moment aussi un peu effrayant, surtout lorsque l’on a vu dans l’eau des centaines et des centaines de petites méduses transparentes où l’on se dit : on n’a pas intérêt à tomber ! Heureusement elles sont inoffensives.

Il y a normalement dans cette région également la possibilité de croiser des dauphins et autres animaux marins, un vrai plaisir !

La ville de Picton est magnifique, avec son port qui donne sur les Marlborough Sounds, le paysage est époustouflant, c’est d’ailleurs par là que les bateaux en partance de Wellington arrive lorsque vous faites la transition entre l’île du Nord et du Sud ! Un mémorial de guerre embellit la place principale et la promenade sur le port peut être d’une grande surprise car les phoques n’hésitent pas à venir se prélasser au soleil !

La région de Marlborough est principalement connue pour son vin, c’est pourquoi il est impératif de le goûter pour savoir si il est bien à la hauteur de sa réputation ! Pour cela nous avons décidé de faire un tour avec un guide à travers les vignobles de Blenheim et ses environs. Nous sommes partis avec la compagnie Naclachan et pour $85/personne nous avons visité 5 vignobles, avec un chauffeur/guide qui vous explique l’histoire des vignobles néo-zélandais et vous conduit depuis votre hôtel à tous les vignobles. C’était notre première expérience et nous avons adoré… et bien bu aussi ! Le tour dure toute l’après-midi, nous avons goûté du champagne, du vin bio ou encore du vin datant de plusieurs années de cuvage.

La différence de goût et de manière de cultiver les vignes sont vraiment intéressantes et chaque maison nous a accueilli avec passion. À la fin de la journée nous avions tous la tête qui tournait puisque nous avions refusé de recracher les vins, forcément !

Pour terminer ce voyage et reprendre l’avion le lendemain, nous sommes retournés à notre point de départ à Nelson et nous avons dormi dans le même backpacker qu’à notre arrivée, pour que la boucle soit bouclée !

Mercredi 13 Septembre 

 

Pour notre dernier jour, nous avons rendu la voiture loué avec Omega Rental Cars (une des moins chers du pays) qui a vraiment bien tenue la route pour nous accompagner sur ce long voyage.

12h : Direction l’aéroport pour rentrer à Auckland avec à peine 1 heure d’avion. Nous avons quitté Nelson sous un temps magnifique et avons pu voir le superbe paysage se dessinant sous nos yeux, un peu comme dans un petit avion touristique.

Ce voyage aura été pour nous une expérience merveilleuse, intense et remplit de souvenirs. Nous avons vécu les quatre saisons, comme si l’on avait voyagé à travers plusieurs pays tant les paysages sont différents les uns des autres. Nous avons eu la chance de partager cette aventure avec notre amie Laurine et c’est un voyage que nous n’oublierons jamais.

Kite Koe

Carmen & Vincent

Laisser un commentaire