Top 5 : Le meilleur de Bangkok

 

Bangkok, la ville qui ne dort jamais. Elle regorge de temples et de centres commerciaux, contraste fascinant et déroutant d’une ville bien vivante qui mérite d’être découverte. Nous y avons passé 4 jours lors d’une escale, le temps d’en voir de nombreuses facettes. Voici notre top 5 du meilleur de Bangkok, et n’hésitez pas à nous racontez vous aussi vos expériences là-bas !

 

1. Les Wat Pho, tu visiteras. 

Wat” signifie Temple en Thaïlandais, ce sera lors de ces visites que vous aurez la chance de voir des Moines, de découvrir des Bouddha de tailles extraordinaires et d’en prendre plein la vue grâce aux détails d’une précision fascinante mais aussi par la richesse des matériaux utilisés.

Notre première visite de temple fut le Wat Pho (aussi appelé Wat Phra Chetuphon), pour la petite anecdote ce lieu était déjà tellement fascinant pour nous que nous pensions avoir trouvé le Grand Palais, lieu le plus prestigieux de Bangkok, c’est seulement après quelques heures que nous nous sommes aperçus que nous étions très loin du compte ! Le Wat Pho est le plus ancien temple de Thaïlande qui accueillit la première école de médecine et de massages traditionnels du pays, il doit sa renommée à son impressionnant Bouddha couché de 46 m de long et 15 m de haut entièrement recouvert d’or. Quatre chapelles entourent le lieu, composées de 394 statues de Bouddha dorées assis en lotus, elles sont disposées en une longue ligne et représentent différentes parties de la Thaïlande. Bien que les peintures murales complexes qui couvrent les allées des Bouddha autour de Wat Pho nécessitent un livre ou un guide pour les déchiffrer, les peintures murales sont si détaillées et complexes que même si vous ne comprenez pas toutes les images, vous pouvez simplement apprécier l’œuvre d’art. Souvent faites de mosaïque, d’or et de porcelaine les décorations des temples sont très colorées, ce qui ajoute une dimension de sérénité et de richesse aux lieux déjà impressionnants.

Heures d’ouvertures : 8h30 – 18h30

Adresse : Maharat Road, près de la rivière.

Prix de l’entrée : 100 baths (3 euros)

Pour la suite de nos visites des temples, nous sommes allés dans un des plus impressionnants de Bangkok, le Wat Arun aussi appelé le Temple de l’Aube. Malheureusement pour nous le “Prang” principal (haut de 85 mètres) était en pleine rénovation et donc couvert d’échafaudages… L’avantage de ce magnifique monument est qu’il est situé au bord du fleuve principale de Bangkok le Chao Phraya, il est donc magnifique de le contempler au coucher du soleil de l’autre côté du fleuve. Le Prang principal est entouré par quatre plus petits Prang à chacun de ses angles, ils abritent des statues de la divinité du vent (Nayu) et pour pouvoir monter en haut de chacun d’eux, il faut emprunter des escaliers extrêmement inclinés qui s’explique par la difficulté d’atteindre le niveau supérieur de l’existence, belle métaphore architecturale. Comme nous adorons nous perdre dans les rues, nous sommes arrivés par l’arrière du temple mais l’entrée du Wat Arun est en réalité très impressionnante avec un magnifique jardin où l’on a le plaisir de découvrir une entrée gardée par deux géants aux figures presque démoniaques.

Heures d’ouvertures : 8h30 – 17h30

Adresse : Wang Doem Road, près de la rivière.

Prix de l’entrée : 30 baths (1 euro)

Pour bien terminer les visites de Wat, un incontournable : le Grand Palais de Bangkok (ou le Phra Borom Maha Ratcha Wang), là où réside les rois de Thaïlande pendant leur règne. C’est le plus grand, le plus impressionnant, le plus varié et le plus visité de tous les monuments du pays, il vaut le détour et représente la beauté et la diversité de l’architecture thaïlandaise. Le Grand Palais n’est pas un Wat, mais il est composé d’un grand nombre de bâtiments et en possède un. Une grande partie du Grand Palais est accessible au public pour être visité mais le reste des bâtiments est réservé pour la famille royale. La majorité des matériaux utilisés pour recouvrir tous les bâtiments du Grand Palais sont de l’or ou encore de l’émeraude c’est pourquoi la valeur de ce lieu est inestimable et majestueux. Lors de notre promenade dans le Grand Palais, nous avons eu la chance de voir le Phra Sri Ratana Chedi, (ou Stupa doré) c’est une construction typique du bouddhisme qui sert à préserver reliques et statues. Elle a été construite à l’image du Wat Phra Si Sanphet en brique d’Ayutthaya, qui étaient les anciennes chapelles de la capitale thaïlandaise. Comme dans la plupart des temples de Bangkok, on retrouve des peintures murales : celles-ci sont autour du Wat Phra Kaew, où se trouve le Bouddha d’émeraude (Bouddha le plus vénéré de Thaïlande) composé d’un mur blanc à l’extérieur, il est décoré à l’intérieur d’une fresque monumentale, continue sur toute la longueur du mur, racontant le Ramakien, Inspiré du Ramayana indien, un récit épique en vers. Il raconte l’épopée du roiPhram Ram d’Ayutthaya à la recherche de son épouse enlevée par le démon Thotsakan.

Tous les temples sont magnifiques à découvrir, prenez le temps d’en voir au moins un : ressourcez-vous, priez, ou appréciez juste l’instant présent dans des endroits majestueux et serein, vous en garderez des souvenirs magiques. N’oubliez pas que tous les temples sont sacrés, prévoyez donc des tenues adaptées avec des vêtements toujours longs qui couvrent jambes et bras. Même si le temps est lourd, cela vous évitera des files d’attentes pour faire un emprunt de vêtement adéquat que la plupart des grands monuments proposent.

2. Sur un marché flottant, tu iras.

Le marché flottant est une des activités incontournable de Thaïlande à faire à Bangkok ou en dehors de la ville, il en existe plusieurs et mieux vaut privilégier le matin pour être dans l’effervescence du marché matinal.

Nous avons décidé de visiter un marché flottant situé dans la ville d’Ayutthaya à environ 1 heure de Bangkok mais nous y sommes allés en début d’après-midi, ce qui nous a permis de faire une belle visite avec très peu de touristes. Ce marché a été reconstruit à la suite d’inondations très fréquentes dans la région. L’entrée du marché est payante et comprend une balade en bateau de 10 minutes qui permet de faire un tour complet du lieu. Après la balade, vous pouvez commencer votre visite dans les différents magasins : faire une fish pedicure, des massages, et faire le plein de souvenirs dans ce centre commercial sur pilotis. Tout au long de la journée, un spectacle qui retrace l’histoire de la Thaïlande a lieu : il commence d’abord sur le fleuve puis termine sur une scène intérieur avec spectacle de flammes et scènes de guerres rejouées sur fond musical ! Nous avons pu apprécier le spectacle pendant notre pause déjeuner dans un restaurant le long du marché. Comme tous marchés qui se respectent, vous trouverez une variété de nourritures et de nouvelles saveurs : des bananes en brochettes, des épices, des pâtisseries, et une spécialité locale à Ayutthaya, dont nous n’avons pas compris le nom : c’est un mélange entre de la pâte à crêpe et de la barbe à papa aux couleurs fluo, n’hésitez pas à le déguster si le cœur vous en dit. 

 

 

 

Nous avons ressenti que le marché flottant d’Ayutthaya était purement touristique, avec un prix d’entrée relativement cher, des attractions uniquement touristiques, néanmoins la nourriture reste peu cher et locale (très épicé pour la plupart de leurs plats). N’hésitez pas à chercher des marchés flottants plus locaux. Malgré tout, ce fut l’une de nos visites favorites, où l’on a vraiment apprécier le cadre dans lequel nous étions et avons passer un super moment en compagnie d’amies Françaises retrouvées sur place.

 

3. Un rooftop, tu monteras.

Bangkok possède de nombreux gratte-ciel : inventifs, loufoques et originaux. L’exemple ci-dessus n’est pas un bâtiment en construction mais bien un immeuble terminé qui a pris la forme d’un bâtiment pixelisé : la Maha Nakhon Tower, construite entièrement en verre, elle donne l’impression d’une destruction en spirale. N’hésitez pas à passer devant ou même y rentrer si vous vous promenez dans le quartier de Silom.

Pour la plupart des gratte-ciel ce sont des hôtels, des centres commerciaux, des complexes d’entreprises ou les trois à la fois et l’avantage c’est que la plupart d’entre eux possèdent ce qu’on appelle un rooftop : un accès sur le toit aménagé en bar et/ou restaurant du haut duquel on peut apprécier une vue panoramique sur toute la ville. Le premier rooftop sur lequel nous sommes allés est le Sirocco Lounge Bar, très connu à la suite du film Very Bad Trip 2, c’est aussi un des plus beaux de la ville. Malheureusement nous y sommes allés un jour de pluie et nous n’avons pas pu apprécier la magnifique vue de Bangkok comme nous le voulions. L’endroit est très souvent rempli mais par chance nous n’avons pas eu besoin de réserver. Les prix des boissons et d’un dîner sont les mêmes qu’à Paris, prévoyez un budget différent des autres prix de Bangkok ! Le deuxième rooftop fut notre préféré, situé sur la Sathorn Road dans le quartier de Silom, le Vertigo & Moon Bar Grill nous a offert un coucher de soleil avec une vue imprenable sur toute la ville de Bangkok. Vous pouvez boire un verre ou dîner dans les différents espaces aménagés qui vous offrent des vues aux quatre coins du gratte-ciel.

4. Dans le quartier chinois, tu te promèneras.

Après notre visite du Grand Palais, nous nous sommes dirigés vers Chinatown le quartier chinois de Bangkok réputé pour ses nombreuses boutiques de Bouddha mais aussi pour sa nourriture chinoise de qualité. On reconnaît son arrivée dans le quartier grâce aux nombreux panneaux de magasins entièrement écrit en mandarin. Ce quartier est l’un des plus anciens de Bangkok mais aussi un des plus grands Chinatown au monde, certaines familles y sont depuis plus de 200 ans. Ce quartier serait légèrement sulfureux car il abriterait plus de 250 fumeries d’opium, plus de 150 usuriers, des établissements de jeux clandestins et une vingtaine de maisons de passes. La rivière Chao Phraya continue vers le quartier chinois, vous trouverez d’ailleurs après le Phanfa Bridge (un pont qui se trouve dans le quartier), Bobae market très connu pour faire du shopping pour quelques euros et avoir un panel de produits infini. Il est possible de marchander tout ce que vous achetez alors n’hésitez pas à vous y essayez !

5. Un trajet en bateau, tu feras.

Le Chao Phraya est un des fleuves les plus importants de Thaïlande, il traverse tout le pays et il est l’axe majeur des transports et du commerce. Le bateau-taxi est donc un des moyens de transport en commun les plus courant de la ville, appelé  “long-tails”, vous pouvez choisir de faire une visite le long du fleuve appelé Chao Phraya Tourist Boat pour 150 baths (environ 4 euros) qui dure 1 heure ou simplement prendre le Chao Phraya Express Boat pour descendre à la station de votre choix en payant 12 baths maximum (environ 30 centimes). Si vous avez un hôtel près de la rivière, la plupart propose leur propre service de bateau, renseignez-vous sur les tarifs. Prendre l’Express Boat vous permettra de vous fondre dans le quotidien des thaïlandais qui l’emprunte chaque jour. Nous avons également essayé tous les autres transports en commun : le taxi, le métro très propre et assez rapide qui dessert une bonne partie des axes où il y a le plus d’activités. Le Tuk-Tuk pour quelques trajets mais cela reste un plaisir car beaucoup plus cher (attention aux arnaques) ou encore nos pieds pour traverser tout Bangkok jusqu’à notre hôtel !

Voilà la fin de ce guide touristique de Bangkok en 4 jours d’escale, n’hésitez pas à partager avec nous vos expérience de Bangkok.

Allez voir notre page Instagram et Facebook pour découvrir encore plus de photos de notre périple.

Kite Koe,

Carmen & Vincent

Laisser un commentaire