Un voyage à Bali : 10 jours sur l’île des Dieux.

Bali, ce coin de paradis aussi connu sous le nom d’île des Dieux est situé dans les îles de la Sonde au sud de l’Indonésie. Entourée des îles Java et Lombok, Bali est l’île la plus connue et la plus visitée d’Indonésie malgré sa petite superficie d’à peine 5 637 km2. L’île se divise en 5 régions et possède également 3 petites îles au sud-est :

  • Bali Utara (Ouest)
  • Barat (Nord)
  • Tengah (Central)
  • Selatan (Sud)
  • Timur (Oriental)
  • Nusa PenidaNusa Lembongan & Nusa Ceningan

C’est à la fin de notre visa PVT australien que nous avons voyagé à Bali avant de rentrer en France.

Située à environ 3h30 en avion depuis Sydney, Bali est l’une des destinations préférées de nombreux australiens. Elle est également populaire auprès de tous les voyageurs en quête de paysages uniques et de richesse culturelle, en plus d’être accessible pour tous les budgets. 

À travers ce nouvel article, nous vous racontons les lieux que nous avons eu l’occasion de visiter mais aussi le budget dépensé.

N’hésitez pas à cliquer sur notre sommaire pour retrouver directement les endroits et les sujets qui vous intéressent le plus!

Sommaire

  1. L’hébergement à Bali
  2. Les moyens de transports à Bali
  3. Quels sont les activités à faire à Ubud?
  4. Quels sont les activités à faire en dehors de Ubud?
  5. Testé et approuvé : nos meilleurs restaurants à Ubu

L’hébergement à Bali

À l’occasion de ce voyage, nous avons voulu profiter des prix (plus abordables pour nous) de l’Asie et se faire vraiment plaisir. Nous voulions aussi rester au même endroit toutes les vacances à cause des nombreux bagages que nous avions avec nous, après plus de 2 ans et demi à vivre en Océanie. Bien évidemment, il existe une multitude de choix à travers toute l’île et pour tous les budgets.

C’est au Pajar House Ubud & Villas que nous avons séjourné. Comme son nom l’indique l’hôtel est situé dans la ville d’Ubud à environ 15 minutes en voiture du centre ville. Via le site Booking nous avons choisi la villa 1 chambre avec avantages offerts qui comprend : une paisible villa privée située en plein coeur des rizières avec un salon, une magnifique terrasse ainsi qu’une salle de bain avec une douche extérieure et un bain. Les “avantages” comprennent : une boisson de bienvenue, le petit-déjeuner inclus tous les matins sur notre terrasse, le goûter inclus tous les après-midi sur demande, un service de navette gratuite jusqu’au centre d’Ubud tous les jours, un accès direct à la piscine et pour terminer un massage des pieds de 15 minutes pour deux. Il est également possible de demander à l’avance le taxi qui vous emmènera de l’aéroport jusqu’à l’hôtel pour des frais supplémentaires. 

Les 9 nuits/10 jours à l’hôtel nous ont coûté 450€ + le taxi depuis l’aéroport 22€.

C’était pour nous le bonheur de pouvoir se permettre un endroit comme celui-ci, on se sentait presque en lune de miel car tout était fait pour se sentir au paradis. 

Le seul hic c’est que les voitures ne peuvent pas accéder jusqu’à l’entrée de l’hôtel qui borde un village et les rizières, l’hôtel vous propose donc de venir vous chercher en scooter pour à peine 2 minutes jusqu’à l’entrée! Ça a surtout été très épique lorsque nous avons débarqué avec 4 énormes valises, mais ils ont parfaitement géré la situation et on se sentait surtout mal pour eux de devoir porter nos si grosses valises en scooter!

L’hôtel propose plusieurs services comme les repas à la carte, nous en avons profité pour dîner quelquefois sur notre terrasse, un service de chauffeur, un service de conciergerie où nous avons pu réserver notre ascension du Mont Batur ou encore des services de massages pour encore plus de plaisir! 

Les photos parlent d’elles-mêmes et nous vous conseillons cet hôtel les yeux fermés. Le personnel est charmant, toujours à l’écoute pour vous rendre service. Nous avons passé l’un de nos meilleurs séjours dans cet hôtel. 

Pour toutes les informations de réservation cliquez ici.

Les moyens de transport à Bali

C’est en scooter que nous avons choisi de nous déplacer pendant notre séjour. C’est l’un des transports les plus utilisés par les locaux mais aussi quelques touristes comme nous. C’est idéal si vous souhaitez plus d’autonomie et parfait pour les petits budgets. 

Nous avons trouvé une petit boutique dans Ubud un peu au hasard grâce aux scooters placé devant et nous avons décidé d’en louer un pendant 3 jours.

La location nous a coûté 175K IDR soit environ 10€ (ce sont des roupies indonésiennes, vérifiez le taux de change au moment de votre voyage!). 

Nous avions regardé au préalable quelques conseils sur internet avant de faire la location, retrouvez l’article ici.

L’une des choses qu’il faut savoir c’est que notre permis français ne nous permet pas légalement de conduire un scooter en Indonésie, il faut normalement obtenir un permis temporaire. Nous avons préféré faire sans, à nos risques et périls. Résultat : en passant devant un barrage policier près d’un site touristique, nous nous sommes fait arrêter et avons dû payer une grosse amende (que nous avons quand même réussi à négocier un peu…

Attention à la circulation qui peut facilement devenir dangereuse mais également au distance que vous comptez parcourir. Nous avons fait des trajets beaucoup trop longs, nous nous sommes perdus (les routes ne sont pas toujours correctement indiquées sur les applications gps) et avons failli être à court d’essence en pleine nuit. Que d’aventures qui se sont toujours bien finies grâce à l’aide précieuse des locaux croisés sur notre chemin.

Si le scooter ne vous tente pas du tout, il y a d’autres moyens de transport pour se déplacer à travers l’île :

  • La voiture : il est très facile et commun d’utiliser des services de chauffeurs en Asie, surtout si vous souhaitez bénéficier de plus d’intimité que dans une navette touristique. Choisissez les lieux et itinéraires que vous souhaitez explorer et la personne vous emmènera partout le temps d’une journée ou moins. Les prix sont vraiment abordables en général (si l’on compare à nos services de taxis). Les navettes touristiques vous emmèneront à toutes les activités réservées via des agences, comme lorsque nous nous sommes rendus à notre trek pour le Mont Batur. La location de voiture sur place est moins courante et elle n’est pas vraiment conseillée si vous n’êtes pas habitué à la conduite en Indonésie.
  • Le bateau : Si vous souhaitez vous rendre sur les trois îles à l’est de Bali !
  • Les bus : Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de regarder ce que les transports en commun permettent de faire sur l’île, mais il existe de nombreux bus qui se déplacent à travers Bali. Ils sont principalement utilisés par les locaux.

Avec le recul, nous vous conseillons de privilégier des navettes ou chauffeurs privés pour les longues distances et de ne prendre un scooter que pour visiter les alentours. Malgré la liberté que cela nous a apporté, nous avons aussi vécu quelques moments de stress et beaucoup de fatigue après plus de 5 heures de scooter…

Quels sont les activités à faire à Ubud ?

La ville d’Ubud est un incontournable de l’île des Dieux. On pourrait la considérer comme la capitale touristique pour ses temples sacrés, ses innombrables et délicieux restaurants, sa nature luxuriante en plein coeur de la ville ou encore son ambiance paisible et artistique. Située au centre de l’île, c’est un point de chute idéal pour découvrir les différentes régions de Bali. 

Le nom Ubud vient du mot indonésien Ubad qui signifie médecine, car la ville était anciennement une ressource importante de plantes médicinales.

Selon la légende, elle aurait été découverte par un prête javanais Rsi Markendya au 8e siècle. Par la suite, c’est la famille royale Sukawati qui s’y est installée au 19e siècle. Mais son tournant touristique ne commencera qu’au 20e siècle avec l’arrivée d’artistes occidentaux comme Walter Spies.

Nous avons passé la majeure partie de notre séjour dans la vibrante ville d’Ubud, voici les visites et activités à faire dans la ville ou à quelques kilomètres de celle-ci.

L’avenue Jalan Raya Ubud

Jalan Raya Ubud est la rue principale de la ville, comme l’indique son nom qui signifie littéralement rue principale. Longue d’environ deux kilomètres, elle traverse le centre d’Est en Ouest et regroupe de multiples activités.

Visitez d’abord le Palais Royal (aussi nommé Puri Saren Agung), l’entrée y est gratuite et vous serez émerveillé par les bassins qui vous mènent au temple. Vous pouvez également en profiter pour manger au Café Lotus qui se trouve aux portes du site, nous l’avons testé et nous vous en parlons plus bas. (mettre lien d’ancrage une fois écrit)

À quelques pas du Palais Royal, se trouve un immense marché traditionnel balinais, qui est selon nous le meilleur endroit pour vous procurer souvenirs, décorations, œuvres d’art artisanales, vêtements…

En vous promenant le long de la rue vous trouverez de jolies boutiques, des restaurants pour tous les goûts, des galeries et musées, des centres de soins; des agences touristiques pour réserver vos excursions ou encore des écoles de yoga. Bref c’est là que ça se passe!

La Monkey Forest

La forêt des singes est un lieu unique et incontournable d’Ubud. Pour 50K IDR (environ 3€), plongez dans une forêt enchantée qui abrite plus de 700 macaques, 180 espèces d’arbres étendue sur plus de 12 hectares. En plus d’être une réserve naturelle, c’est un lieu de culte avec ses 3 temples hindous; et culturel avec son musée qui présente d’incroyables tableaux et œuvres de jeunes artistes balinais. De quoi passer l’après-midi à observer les singes dans leur espace naturel. 

Attention tout de même, quelques précautions sont à prévoir si vous ne souhaitez pas perdre vos biens les plus précieux. En effet dès l’entrée on vous demande de retirer vos bijoux, lunettes, bouteilles d’eau et tout ce qui pourrait dépasser de vos sacs; en s’assurant que tout soit bien fermé!

Car les singes sont des petits filous, et prendront un malin plaisir à vous voler vos affaires. C’est comme cela que nous avons perdu notre bouteille d’eau. Dans certaines zones ils peuvent même devenir assez agressifs et on a pu assister à une attaque de singe sur une pauvre dame qui passait par là! 

Mis à part ces petits incidents, cet endroit est l’un de nos plus beaux souvenirs. Un moment suspendu dans le temps avec la joie de pouvoir observer et photographier ces animaux. 

Si vous souhaitez prolonger les plaisirs, au niveau de l’entrée n°2 se trouve une grande rue marchande, pour encore plus de shopping.

Le Musée Blanco Renaissance

Entrez dans le monde féérique du Musée Blanco Renaissance. Situé au bout de l’avenue de Jalan Raya Ubud, dans l’ancienne résidence de l’artiste Antonio Blanco où il passa la majorité de sa vie, après s’être installé à Bali en 1952 jusqu’à sa mort en 1999.

La visite coûte 100K IDR (environ 5€) et comprend une boisson avant ou après votre visite. 

En entrant sur le site, nous sommes accueillis par la nature tout autour de nous. Des perroquets nous souhaitent la bienvenue, avant d’arriver dans l’énorme jardin du site où se trouve le café et l’entrée du musée ornée d’une immense sculpture exubérante.

On peut considérer l’art d’Antonio Blanco influencé par Miró et Salvador Dalí dont il se sentait spirituellement lié notamment grâce à ses origines espagnoles. Né aux Philippines en 1911, il suit une formation artistique à la National Academy of Art de New York. Après avoir parcouru le monde, c’est finalement à Bali qu’il s’établit et se voit offrir un terrain par le roi d’Ubud.

C’est dans sa propre villa qu’il transformera l’endroit en musée sans avoir le temps de l’ouvrir au public. C’est finalement son fils Mario qui réalisa son rêve.

Le musée héberge aujourd’hui plus de 300 œuvres de l’artiste, loufoques et mystérieuses, colorées et magiques. 

Les photos sont interdites à l’intérieur mais l’extérieur vous montre déjà un bel aperçu du style de Blanco.

Nous avons adoré visiter ce site, unique en son genre. Nous sommes de grands amoureux de l’art en général et c’était pour nous une très belle découverte, que nous avions d’ailleurs faite par hasard en nous promenant!

Toutes les infos sont par ici.

Les Temples

Lorsque l’on imagine les paysages balinais on pense rizières, piscines à débordements, balançoires ou encore plages idylliques. Mais on pense également à ses innombrables temples aux portes féériques et aux sculptures majestueuses dans des cadres toujours plus insolites. 

L’île possède des milliers de temples et chaque village en a construit au moins un. Majoritairement hindouiste à la différence du reste de l’Indonésie qui est musulmane, Bali voue une tradition particulière à ses lieux de culte. On y dépose généralement des fleurs sous formes de rituels et il faut toujours être vêtu d’un “sarong” : un tissu qui se porte comme une jupe autour de la taille. Vous en trouverez toujours en location à l’entrée des temples mais c’est encore mieux de s’en acheter pour le garder en souvenir par la suite! 

Nous avons pris plaisir à aller découvrir quelques temples aux alentours d’Ubud.

Le temple Pura Tirta Empul

Aussi appelé le temple de l’Eau Sainte, il se trouve dans le village de Manukaya à environ 30 minutes en scooter depuis le centre d’Ubud. L’entrée coûte 50K IDR (environ 3€). 

Grâce à des inscriptions retrouvées dans la fondation du temple, le Pura Tirta Empul aurait été construit en 926, sous la dynastie Warmadewa.

Le temple est principalement dédié à Vishnu, le dieu hindou de l’eau. Mais il comprend également des sanctuaires dédiés à Shiva, Brahma, Indra et au Mont Batur. Les sources saintes se situent dans une grande piscine à deux bassins au cœur du temple. Elles jaillissent à travers 30 trompes pour former des jets d’eau sacrée. 

Selon la tradition, les Balinais déposent une offrande au temple principal avant de rejoindre le bassin sacré. Ils font ensuite la queue dans la piscine pour pouvoir réaliser le rituel de purification appelé ”Melukat”. Ils commencent le rituel du côté gauche, debout avec de l’eau jusqu’à la taille et passent la tête sous le premier jet d’eau. Une fois nettoyé, il faut rejoindre la prochaine file. Ce processus se poursuit jusqu’à ce qu’ils se soient nettoyés sous chaque canal d’eau. À l’exception de deux jets interdits d’utilisation par les vivants car ils ne sont destinés qu’à purifier les morts.  En respectant les consignes à suivre et avec le soutien de leur guide, les touristes sont également autorisés à se baigner s’ils le souhaitent. 

Le temple Gunung Kawi

Beaucoup moins fréquenté que le temple de Tirta Empul, Gunung Kawi est situé à 5 minutes en scooter de celui-ci. 

L’entrée coûte environ 50k IDR (environ 3€). 

Pour accéder au lieu, il faudra descendre un très long escalier (plus de 200 marches!) pendant plusieurs minutes avec quelques points d’arrêts sur le chemin. Ce sera l’occasion d’admirer les rizières qui vous entourent, malheureusement lors de notre visite elles étaient très abîmées et leurs couleurs assez fades. La descente et la montée peuvent être éprouvantes avec la chaleur écrasante qu’il peut y avoir à Bali, prévoyez beaucoup d’eau!

Le lieu s’étend de chaque côté de la rivière Pakrisan. On commence la visite par la découverte de sanctuaires monumentaux, dix sculptures taillées directement dans la pierre et haut d’au moins 7 mètres! Grâce à un pont on traverse ensuite une nature luxuriante pour finir la visite près du temple et des bassins de source naturelle qui s’écoulent à travers une fontaine sacrée.

Le temple Goa Gajah

Goa Gajah qui signifie “Cave de l’éléphant” se trouve à environ 30 minutes d’Ubud. Le lieu est situé juste à côté des cascades de Tegenungan, c’est donc une étape parfaite à faire après avoir visité les cascades. L’entrée coûte 50K IDR (environ 3€). 

Construit au 9e siècle, le site mélange la culture bouddhiste et hindouiste. La façade de la grotte est une sculpture de créatures avec à l’entrée la tête de “Boma“, un démon qui serait là pour dissuader les esprits malveillants de s’introduire à l’intérieur. Une fois dans la cave, un long couloir mène à un cul-de-sac avec d’un côté une statue de Ganesh, dieu de la sagesse, de l’intelligence, de l’éducation et de la prudence; puis de l’autre côté trois pierres appelées lingams qui symbolisent la fertilité et représentent la trinité hindoue de Shiva, Brahma et Vishnu.

Goa Gajah regroupe tous les charmes des paysages balinais. Après avoir exploré la petite cave, on se promène à travers la jungle abondante, on croise une petite cascade et l’on découvre d’autres temples plus discrets et tout aussi jolis.

Les rizières de Tegallalang

Les rizières de Bali, introduites au IXe siècle et traditionnellement appelées ‘’Subak’’, sont aujourd’hui un système d’irrigation de l’eau qui est ancré dans la culture et le paysage balinais. 

Les rizières de Tegallalang, perchées à 600 mètres d’altitude, sont parmi les plus belles de la région d’Ubud. Pour s’y rendre il faudra compter environ 20 minutes en scooter depuis le centre d’Ubud. L’entrée marche sur donations et nous avons donné 10K IDR (environ 0,50€) pour la visite. Une fois à l’intérieur, toutes les activités disponibles sont à payer en plus de l’entrée. Par exemple pour une photo dans un panier en osier, cela vous coûtera 25K IDR (1,45€). 

On peut choisir de se perdre à travers les sentiers ou de profiter de leurs expériences : balançoire dans le vide, vélo suspendu, tyrolienne ou ces innombrables nids en osier. Tout est mis en œuvre pour offrir le cadre photographique idéal.

Pour nous ce fût une grande balade d’une heure à travers les rizières. 

Prévoyez des chaussures fermées car nous avons été surpris de la difficulté du chemin! Certains passages se retrouvent être des culs-de-sac alors on se fraye un chemin tout en longeant les plantations. Il faudra parfois grimper sur des endroits abrupts, ce qui rend l’aventure d’autant plus unique.

Le paysage est verdoyant et magique, un vrai petit labyrinthe dans lequel on prend plaisir à se perdre. À certaines étapes comme au passage du pont qui relie deux versants des rizières, des locaux vous demanderont une donation pour passer la suite du sentier. 

Il existe un complexe situé juste à côté des rizières, très touristique avec un énorme marché ainsi qu’une grande avenue avec des boutiques et restaurants! Nous étions un peu déçu de ne l’avoir vu qu’en partant et nous n’avons donc pas eu le temps d’aller s’y promener. 

Nous avons adoré faire cette visite même si le côté tourisme de masse ne nous charme pas vraiment, nous avons été chanceux tout au long de ces vacances de ne pas croiser autant de monde qu’en haute saison ce qui a rendu l’expérience encore plus agréable mais nous avons quand même observé la nature abîmée autour de nous en s’imaginant à quel point ces rizières devaient être encore plus colorées et luxuriantes avant leur exploitation touristique! 

Il en existe des tas d’autres à visiter sur l’île, et bien souvent on vous conseillera même d’essayer de trouver vos logements au cœur des rizières pour encore plus d’authenticité.

Les cascades de Tegenungan

Les cascades luxuriantes de Tegenungan se situent près du village de Tegenungan Kemenuh à environ 20 minutes en scooter depuis le centre ville d’Ubud. L’entrée coûte 20K IDR (environ 1€) et des activités supplémentaires se payent également sur place.

La descente est intense avec plus de 165 marches pour y accéder, mais la vue une fois en bas vaut tous les efforts! Tout le long du chemin, vous trouverez de nombreuses installations et points de vues pour prendre vos plus belles photos et admirer la chute au loin. 

Les chutes d’eau sont impressionnantes et hautes de plus de 25 mètres.

Il est possible de se baigner dans le bassin mais aussi de se promener derrière les cascades où se trouve une cave. Pour observer la source des cascades, faire une pause dans un café ou faire de la balançoire dans les hauteurs, il faudra payer un droit d’entrée à la deuxième partie du parc de 15K IDR (moins de 1€). 

Nous voulions absolument essayer la balançoire au moins une fois, c’est donc devant la cascade que nous en avons profité pendant 15 minutes pour 50K IDR (environ 3€). On vous propose un package photo ou comme nous l’avons fait l’option de prendre toutes les photos avec votre propre appareil! On s’est bien amusé et l’équipe était top. 

Avant de tout remonter, nous avons pris une petite pause dans le café qui fait face à la cascade et qui propose des snacks, histoire de reprendre des forces!

C’est une visite à ne pas manquer aux alentours d’Ubud. Malgré tout si nous avions eu plus de temps, nous aurions adoré découvrir toutes les cascades cachées, moins fréquentées et plus impressionnantes encore, il en existe énormément et ce sont vraiment les trésors cachés de l’île. Alors n’hésitez pas à en voir d’autres si le temps vous le permet!

Le spectacle Kecac Fire & Trance Dance

Les cérémonies et spectacles religieux ont lieu fréquemment et partout à Bali. Ce fût un vrai plaisir pour nous de découvrir le temps d’une soirée la culture balinaise. C’est en discutant avec un local dans la rue que nous lui avons acheté des tickets pour le spectacle appelé Kecac Fire & Trance Dance. 

Le spectacle dure 1h15 et a lieu au temple Pura Dalem Taman Kaja (en plein coeur d’Ubud et facilement accessible). 

Il a lieu tous les mercredis et samedis à 19h30. 

Le ticket coûte 75K IDR (environ 5€). 

On assiste à une représentation fascinante, découpée en plusieurs histoires. Dès le début plus d’une dizaine d’hommes s’assoient par terre, en rond et commencent à chanter jusqu’à rentrer dans une transe. Des danseurs hommes et femmes entrent alors en scène, vêtus de costumes sublimes et étincelants pour danser au rythme de ces cris en osmose. Tout au long du spectacle le feu à sa place dans le décor, mais c’est surtout à la fin, qu’une scène impressionnante et vraiment dangereuse a lieu entre un performeur et le feu, c’est inattendu et nous sommes tous subjugués et presque inquiets pour lui. Il ne semble ressentir aucune douleur et l’on termine le spectacle bouche bée. 

Ce spectacle vaut vraiment le détour, bien qu’il soit entièrement touristique il donne un magnifique aperçu du talent et du rapport des balinais avec leurs légendes, leur religion et leurs dieux.

Les spas

Les vacances, c’est aussi synonyme de détente et de bien-être. L’Indonésie a une réputation incroyable lorsqu’il s’agit de massage, de spa et de soins en termes de qualité-prix qui sont plus qu’accessibles! Vous aurez des millions de choix, mais nous vous parlons ici de notre propre expérience pour vous donner quelques idées. 

C’est donc pour notre plus grand bonheur que nous avons pu testé deux adresses de spa. 

Nous avions déjà eu l’occasion de bénéficier d’un massage des pieds vraiment excellent à notre arrivée à l’hôtel (il était inclus dans notre réservation). Mais on en voulait plus, bien plus. 

Rambulan Spa

Découvert par hasard en nous promenant dans les rues d’Ubud, le Rambulan Spa se trouve à deux pas du Palais Royal. Les massages se déroulent dans des grands salons aménagés avec une décoration zen et colorée, en arrière cour intérieure de la boutique. Nous avons pris un forfait couple avec chacun un massage balinais d’une heure pour 120K IDR par personne (environ 7€). Il a eu lieu dans la même pièce, vous pouvez bien sûr leur indiquer l’intensité que vous souhaitez et le personnel est vraiment aux petits soins. Après nos massages, nous avions le bonheur d’avoir une salle de bain avec un grand bain et une énorme douche à l’italienne. Vous pouvez alors prendre le temps de vous nettoyer et de vous détendre sous l’eau. Nous avons vraiment passé un moment très agréable et trouver le prix tellement abordable face à la qualité du service, c’est un grand oui! 

Gratia Spa

Découvert juste après avoir rendu nos scooters au magasin, le Gratia Spa est situé à quelques pas du Musée Blanco Renaissance au bout de l’avenue Jalan Raya Ubud. Le moment était IDÉAL car nous revenions de notre trek au Mont Batur pour lequel nous avions du partir à 2 heures du matin et qui nous avait épuisé physiquement. 

Le spa était vraiment moins cher que le premier, mais la qualité des espaces intérieurs et du service en lui-même était beaucoup moins bien aussi. Malgré tout, nous avions vraiment envie de nous faire plaisir pour notre dernier jour à Bali on a alors pris chacun des packages complets! 

Pour Vincent : Soin cheveux à l’avocat et massage capillaire, massage du corps entier à 4 mains (2 masseurs en même temps) et un traitement des oreilles à la cire de bougie avec un massage crânien.

Prix : 340K IDR / 20€. 

Pour moi (Carmen) : Massage balinais du corps, massage et traitement facial, pédicure et manucure sans pose de vernis. 

Prix : 260K IDR / 15€. 

Pour conclure, nous avons vraiment adoré le Rambulan Spa et à l’avenir nous choisirons de mettre un peu plus de budget mais pour une qualité de service que nous avons largement préféré, le fait d’avoir le temps désiré dans un bain ou jacuzzi après avoir reçu des soins ou un massage c’est un vrai plus! Pour les petits budgets le Gratia Spa fait en revanche largement l’affaire pour des petits soins tels que des manucures/pédicures. 

Je vous conseille un autre spa découvert sur un blog des meilleurs spas de Bali, que j’aurais adoré tester : Le Venezia Day Spa & Salon situé près de la Monkey Forest.

Quels sont les activités à faire en dehors de Ubud ?

Taman Ayun Temple

Le temple Pura Taman Ayun est situé dans le village de Mengwi dans la région de Badung. Nous avons mis un peu plus d’une heure en scooter pour nous y rendre. L’entrée coûte 20K IDR (environ 1,50€). 

Taman Ayun” signifie “beau jardin” en indonésien. Sa construction date de 1634 à la demande du premier roi du royaume de Mengwi. Le site a été rénové en 1937 et fait aujourd’hui parti du patrimoine mondial de l’UNESCO.

À l’époque, le lieu était une source d’irrigation utilisée par les agriculteurs lorsque des inondations survenaient. Les piscines qui entourent le temple déversaient leur eau jusqu’aux rizières du temple. Ce lieu de culte avait pour rôle d’unir les personnes d’une même lignée ancestrale en une grande famille. L’expertise et la qualité des systèmes d’irrigation a permis de faire prospérer le peuple de Mengwi.

Le temple est une combinaison de beautés naturelles et de sources, une harmonie parfaite entre l’homme et la nature qui reste préservé à travers les générations. Les jardins traditionnels balinais sont entourés d’une rivière artificielle et de nombreuses espèces végétales rares et uniques à Bali.

Le paysage est sublimé par des bâtiments sacrés dont un appelé “Meru“, fait d’un toit en fibres et qui contient 11 étages. Le temple est un symbole de charme et de noblesse de l’architecture balinaise. L’ambiance est fraîche et zen grâce à la vue panoramique sur le parc aquatique.

Nous avons pris un peu moins d’une heure pour se promener dans ce merveilleux lieu qui mélange parfaitement nature et bâtiments sacrés.

Uluwatu

Uluwatu est une région située à l’extrême sud de Bali. L’endroit est surtout connu pour ses magnifiques plages qui font partie des spots préférés des surfeurs. C’est un endroit très convoité par les touristes et nous voulions visiter le temple Pura Luhur Uluwatu très connu grâce à son emplacement atypique en bord de falaise. 

Nous avons pris la route directement depuis le Taman Ayun Temple, cela nous a pris plus de 2h en scooter et la route était vraiment pénible et longue. Une fois arrivés, nous avions très faim ! Malheureusement nous vous déconseillons d’essayer l’un des nombreux restaurants qui se trouvent au niveau de l’entrée du site. Ce sont de vrais attrapes touristes pas vraiment bon et beaucoup plus cher que partout où nous avions mangé auparavant. 

Après ce lunch raté, direction le parc du temple. L’entrée coûte 20K IDR (environ 1,50€). 

Pour être honnête nous n’avons pas vraiment apprécié la visite. La chaleur et l’humidité était insupportable ce jour là, le parc possède très peu de zones d’ombre mais beaucoup d’escaliers à emprunter. Une fois arrivés sous un des toits du temple, de nombreuses personnes étaient à bout de souffle, beaucoup restaient allongé à l’ombre pour essayer de respirer et se reposer. J’ai moi-même fait une micro sieste car j’étais vidée de toute énergie, c’était fou!!! Nous avons eu la sensation de faire toute cette route pour quelque chose qui ne valait pas tant le coup que ça.

Néanmoins, l’emplacement du temple en bord de falaise et la vue sur la mer est à couper le souffle et l’on pourrait passer des heures à observer la mer se déchirer contre la roche. Autre point positif c’est que des singes habitent les lieux et que vous en croiserez probablement sur votre chemin. Il faudra donc être vigilant à vos affaires personnelles qu’il pourraient vous voler!

Tanah Lot

Le Tanah Lot est un îlot sur lequel est construit le temple hindouiste Pura Tanah Lot. C’est un lieu de pèlerinage mais aussi un endroit très prisé par les touristes et les photographes. 

Parti depuis Uluwatu, nous avons mis environ 1h30 de route en scooter pour y arriver avant le coucher de soleil.

Le complexe de Tanah Lot est construit de manière à suivre un circuit touristique. On ne peut pas accéder à la rue principale, on vous renvoie vers un parking destiné. Le ticket d’entrée + le parking nous a coûté 30K IDR (environ 2€). 

Depuis le parking, il faut alors marcher jusqu’au lieu en traversant un village touristique rempli de boutiques, restaurants et attrapes touristes des plus efficaces! La marche dure à peine 5 minutes jusqu’aux belles portes balinaises qui sont l’entrée de la plage menant jusqu’à l’îlot. 

Le paysage est subjuguant, il l’est tellement que ce n’est pas étonnant qu’il déborde de touristes comme nous. La masse de touristes est impressionnante, heureusement que la plage est assez grande pour en profiter dans son coin. Il est possible de se rendre au temple situé sur l’îlot, pour cela il faudra se mouiller un peu les pieds. Une fois devant vous pouvez vous faire bénir par des moines en moyennant une donation, il vous verse alors de l’eau pure et sainte directement issue du temple. Une fois béni, vous êtes autorisé à aller regarder rapidement le point de vue qui se trouve juste derrière.

Après s’être promené un peu sur la plage, nous avons trouvé le spot parfait pour observer le coucher de soleil qui commençait. 

Ce fût notre plus beau coucher à Bali, un moment paisible et suspendu dans le temps où seule la beauté même de la nature nous éblouissait et nous laissait sans voix. 

Le site doit également être vraiment beau durant la journée, mais si vous le pouvez privilégier le moment du coucher de soleil pour découvrir ce lieu unique. Un de nos plus gros coups de coeur de ces vacances! 

Le Mont Batur

Le Mont Batur est une montagne sacrée selon les croyances hindouistes. Situé dans la région de Kintamani au nord-est de Bali, c’est un volcan actif perché à 1717 mètres d’altitude avec à son col le lac Batur. La première éruption enregistrée a eu lieu en 1804 et depuis, pas moins de 24 autres sont survenues. La dernière en date a eu lieu du 15 mars 1999 à juin 2000. À la suite de plusieurs éruptions violentes qui ont malheureusement détruit entièrement le village de Batur, il a depuis été reconstruit et déplacé à l’extérieur de la caldeira.

Il existe un business très particulier pour visiter ce lieu, une petite mafia touristique qui gère ce site. Il est formellement interdit à tout visiteur de s’y rendre sans guide et sans réservation au préalable. 

Nous avons réservé cette activité avec notre hôtel. Nous avons payé au total 600K IDR (environ 35€). Le prix est pour deux personnes et inclut : le trajet en van depuis l’hôtel, deux petits-déjeuners, des collations ainsi qu’une visite dans une plantation de café après le trekking.

Comment se déroule le trekking? 

Départ à 2h30 du matin. Après environ 40 minutes de route dans un van avec une dizaine d’autres personnes nous arrivons dans la ville du Mont Batur pour prendre un petit-déjeuner : boissons chaudes et un plat de Pisang Goreng Keju (des bananes frits avec du fromage par dessus, un vrai délice pour les amateurs de sucré-salé comme nous!). Après encore environ 20 minutes de route nous arrivons au point de départ du trek, sur un parking où se trouvent tous les véhicules touristiques. Chaque groupe retrouve son guide dédié pour préparer le départ avec la distribution de la nourriture, des lampes torches et en expliquant le déroulé de la matinée. 

Nous avons été si surpris de voir autant de monde, nous pensions être le seul groupe à gravir le mont. Nous ne savions rien sur les conditions et le business de cette ascension! On comptera finalement plus d’une dizaine de groupes de 10 personnes. 

En demandant plus tard à notre super guide combien de touristes ils avaient sur ce trek, il nous informa qu’il y avait environ 150 personnes par jour (elle se fait uniquement au lever du soleil, il n’y a pas d’autres plages horaires à cause des conditions difficiles de la montagne) et environ 10 000 personnes par mois. 

L’ascension dure environ 2 heures. Elle commence dans le noir de la nuit et au fur et à mesure on aperçoit l’aube du jour et la brume de la montagne se dissiper. Au loin, le Mont Agung qui se trouve en face se dessine dans le ciel. L’ascension est frénétique, mais le guide reste à l’écoute si il y a besoin de faire beaucoup de pauses.

Malheureusement à cause du nombre de visiteurs élevé, le chemin devient désagréable car nous rattrapons tous les autres groupes et finissons par faire la queue pour gravir le mont! Du jamais vu, nous qui avons l’habitude de faire des trekkings à deux en total indépendance. 

Une fois en haut, le soleil commence à se lever! Le timing est parfait et on nous distribue des couvertures à mettre au sol mais également pour se couvrir car il fait extrêmement froid là haut, équipez-vous bien pour ce trek! Chacun essaie de trouver son coin pour admirer le coucher de soleil. Un local nous propose des boissons chaudes en suppléments pour 30K IDR (environ 2€). Le lever de soleil est accompagné d’un petit déjeuner sommaire mais qui fait beaucoup de bien : oeufs durs, pain et banane.

Malheureusement la pluie est arrivée d’un coup, nous nous sommes retrouvés 150 personnes à essayer de se regrouper sous un tout petit espace couvert, c’était vraiment folklorique et on en garde un très bon souvenir. Finalement tout se calme et le soleil apparaît, majestueux et splendide avec la satisfaction d’y être arrivés après tous ces efforts.

Après environ 30 minutes dans les hauteurs, il est temps de redescendre et le guide nous informe que la descente est vraiment plus compliquée et qu’il faut passer par le chemin le moins dangereux. 

Sur le chemin du retour, nous croisons des chiens et des singes sauvages, tout en observant la journée s’illuminer et la chaleur arriver. 

La descente a du nous prendre environ 2h30-3h, une fois en bas la fatigue était à son comble.

Prévoyez de la monnaie car les toilettes du parking coûtent 3K IDR (0,20€).

La visite devait se prolonger aux plantations du Luwak Café, fait à partir d’excréments de civettes asiatiques, un petit animal qui ressemble à des suricates. Mais la fatigue a pris le dessus et nous avons tous supplié le chauffeur de nous ramener à nos hôtels, nous sommes revenus à l’hôtel pour 9h30.

Malgré toutes ces conditions particulières, nous avons adoré faire ce trekking au lever du soleil. Le lieu est exceptionnel et nous avons pris un grand bol de fraîcheur et de nature le temps d’une matinée bien remplie. 

Testé et approuvé : nos meilleurs restaurants à Ubud!

La cuisine indonésienne est vraiment diverse et pleine de saveurs : le Nasi Goreng, le Basko, le Babi Guling ou encore le Satay Ayam. Nous avons eu l’occasion de tester de nombreux endroits pour déjeuner, dîner, pour prendre l’apéro ou simplement un café! Voici un petit palmarès des adresses que nous avons adorées.

Pour prolonger l’expérience, n’hésitez pas à réserver des ateliers de cuisine indonésienne, histoire de ramener quelques recettes à la maison! 

Clear Café

Le Clear Café est un restaurant atypique et magique qui prône le bien-être du corps et de l’esprit avec une carte sans viandes et sans alcool à 90% vegan. Il y a également quelques choix de plats végétariens et pescetariens. 

À l’entrée se trouve un vestiaire où il faudra déposer ses chaussures. Une fois passé la grande porte majestueuse du restaurant, vous avez le choix de manger par terre ou sur une grande table. 

Pour nous c’était l’occasion d’essayer le repas assis à terre au restaurant, pour une expérience un peu plus authentique. Notre table basse se trouvait juste à côté d’un bassin aménagé comme un ruisseau avec de nombreuses carpes et autre poissons. 

Ce restaurant propose brunch, petit-déjeuner, déjeuner et dîner avec une carte riche et diversifiée autant en terme de boissons que de nourritures. Tout est fait à base de légumes et de fruits.

Tous les plats que nous avons goûtés sous forme de tapas étaient exquis, mention spécial pour le Majestic Mushroom et la soupe aux lentilles à l’indienne! 

Le décor est splendide et les prix pas plus chers que dans d’autres grands restaurants. Nous avons pris entrées, plats, desserts et boissons pour 300K IDR à deux (environ 17€). C’est un grand oui pour nous! 

Pour toutes les infos sur ce restaurant c’est par ici.

Warung Biah Biah Restaurant

Le Warung Biah Biah est un restaurant situé en plein coeur du centre ville d’Ubud. La décoration est cosy et friendly, avec des tables hautes ouvertes sur la rue et son arrière salle remplie de sièges en bois et de décoration zen et nature, de quoi passer un moment paisible en observant l’agitation de la rue. 

Le restaurant propose des menus et des plats principalement sous forme de tapas pour pouvoir goûter à plusieurs spécialités. Nous avons goûter 7 plats différents, tous délicieux! 

Nous avons payé 142K IDR à deux (environ 8€) pour 7 plats de tapas et 4 boissons! Un vrai délice à petit prix. 

Pour toutes les infos sur ce restaurant c’est par ici.

Gedong Sisi

Le restaurant Gedong Sisi Warung est situé dans le centre ville d’Ubud. L’architecture rappelle les temples balinais et nous choisissons de nous installer dans un magnifique petit espace. Une petite pièce surélevée et entourée d’ornements en bois où l’on mange les jambes croisées comme lors de la méditation. L’ambiance est cosy avec un petit concert qui avait lieu dans la grande salle. 

La nourriture est vraiment bonne et nous avons passé un magnifique moment. Nous avons payé 350K IDR (environ 20€) pour deux avec 1 entrée, 2 plats, 2 cocktails et 1 dessert.

Pour toutes les infos sur ce restaurant c’est par ici.

Café Lotus

Le Café Lotus bénéficie de l’emplacement idéal. En effet, il est situé aux portes du Palais Royal, que l’on peut observer depuis sa table. 

C’est un restaurant très touristique avec beaucoup de passage néanmoins nous y avons bien mangé, parfait pour une pause déjeuner entre deux visites. Leur carte laisse pas mal de choix, dont certains plus occidentaux si vous n’osez pas essayer la nourriture locale! 

Nous avons payé 315K IDR (environ 19€) à deux pour deux plats et deux boissons, un peu plus cher mais tout à fait normal pour sa localisation. 

Pour toutes les infos sur ce restaurant c’est par ici.


À cause de quelques imprévus financiers pendant notre séjour, nous avons perdu 3 jours de visites de l’île. Malgré tout, ce fût un souvenir mémorable et inoubliable pour notre premier voyage à Bali. Les rencontres généreuses, le partage de la culture balinaise, le bonheur des plats indonésiens, les nombreux lieux touristiques merveilleux à visiter, un temps radieux presque tout le séjour, un hôtel parfait et du temps pour prendre soin de nous. 

Bali est sans aucun doute une destination de bien-être, de culture et de beauté. Nous avons hâte de pouvoir y retourner un jour, découvrir toutes les régions et les îles que nous n’avons pas encore vues. Prendre encore plus le temps d’observer les richesses indonésiennes. En espérant que ce guide vous aidera pour une future visite, si le Covid-19 le permet un jour… En attendant nous espérons avoir pu vous faire voyager un peu avec nous!

Sampai jumpa lagi,

Carmen & Vincent.

Laisser un commentaire